Érable champêtre, Acéraille (arbre du mois)

Publié le 10 Avril 2019

Au printemps, le vert de l'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )
Au printemps, le vert de l'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )
Au printemps, le vert de l'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

Au printemps, le vert de l'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

Cet arbre commun passe souvent inaperçu car il peut être de petite taille (taillis, haies) ou en bouquets majestueux au milieu  des prés et en forêt.
Il se pare de magnifiques couleurs en automne. Cet arbre a  de multiples usages mais est assez exigeant pour son écologie. En zone calcaire, il est  l’arbre de nos  campagnes par excellence.

Roland

Nom scientifique : Acer campestre L., 1753

Origine du nom : du latin « acer »qui signifie « pénétrant », allusion à son bois aux  très bonnes qualité mécaniques- et  de  « campestre » -la campagne rustique.

Nom en allemand/dialecte : Feld-Ahorn

Observation : 8 avril à Rouhling

Famille de plantes : les Sapindacées (autrefois les acéracées), qui comprend 1450 espèces, celle des érables et des marronniers mais aussi les très connus litchis et guarana dont on consomme les fruits et jus de fruits. Les sapindacées sont des arbres petits et grands ou des lianes. Ce sont des « arbres à savon », « sapindus » signifiant « arbre à savon ». La raison de cette dénomination est qu’ils contiennent des  substances émulsifiantes, des saponines assez toxiques. Celles-ci sont communes au genre « acer ». Les feuilles sont opposées, simples et lobées. La fleur est de type 5  mais avec 8  étamines visibles. Le fruit est une disamare ; c’est à dire un fruit composé de deux graines ailées soudées.
C’est incroyable d’imaginer qu’il existe plus de 150 espèces d’érables sans compter les très nombreux cultivars. (Plantes obtenues par  sélection).
Dans notre région, l'Erable champêtre est l’arbre dominant  dans les haies et il est fréquent en forêt. Les autres érables sont  des « arbres de culture ».

Tronc : arbre ramifié de  12 à 20 m au port arrondi, à feuilles caduques  et à l’écorce jaunâtre puis brunâtre, crevassée en plaques carrées.

Longévité : 150 ans et de rares fois  beaucoup plus, croissance lente

Feuilles : feuille verte sur les  deux faces, palmée en 3 à 5 lobes obtus géométriques à une grosse dent. Sa taille est  de 3 à 6 cm, peu velue légèrement pubescente quelquefois sur les nervures de  dessous.

Feuilles d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )
Feuilles d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )
Feuilles d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

Feuilles d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

Fleurs d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )
Fleurs d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )
Fleurs d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )
Fleurs d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

Fleurs d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

Floraison : mars à avril, la floraison précède l’apparition des feuilles.

Couleur des fleurs :
Les fleurs sont vert- jaunes de 10mm en corymbes dressés. avec des sépales, pétales et pédicelles velus. Elles apparaissent souvent avec les premières Sa floraison  passe donc souvent inaperçue. l
 

Tableau récapitulatif des différences entre nos 3 érables :

           

Noms commun

et scientifique

L’Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

LErable sycomore, Acer pseudoplatanus,

L’Erable plane, Acer platanoides

Feuilles

Petites, 3 à 5  lobes arrondis

Grandes, aux lobes géométriques à petites dents. Les feuilles sont souvent tachées de noir par un Champignon

Grandes, aux lobes anguleux terminés par une pointe très fine

Fleurs

Vertes groupées en coupelles ou corymbes
Apparition avant les feuilles.

Vertes en longues grappes pendantes

Apparition après les feuilles.

Vertes, dressées en coupelles ou corymbes.

Apparition avant les feuilles.


Fruits (disamares)

Samares alignées en une disamare droite (180°)

Samares écartées en branche de compas  (90°)

Les samares font un angle obtus (120°).

s.

 

Fruits : ce sont des samares , ces petites graines à deux ailes qui font les hélicoptères en tombant au sol.
 

Habitat : cet arbre aime les endroits riches en azote ou humus et les zones calcaires exposées à la lumière ou de mi ombre. Il est présent jusqu’à 1000m mais rare dans les Vosges. "Évite" les sables et sols acides.

Médecine : Propriétés du bourgeon d’après Wikiphyto

« Le bourgeon de l'érable champêtre a des effets  contre l’excès en cholestérol de l’organisme et de  la bile et  agit dans la lithiase vésiculaire
Il est ainsi un remède de l'athérosclérose.
Cet extrait de bourgeon exerce une action hypoglycémiante et  donc dans le diabète gras. Il est actif dans les céphalées et vertiges résultant d’angoisse
C'est semble-t-il un antifongique et un antiviral .»



Usage :
arbre d’ornement jardins et bonzaï. Son bois fin et dur est utilisé en sculpture, ébénisterie, menuiserie, et chauffage. Est en particulier utilisé par les luthiers et fabricants d’instruments à musique comme les bassons. 
Les fleurs sont mellifères
.

 

Usage alimentaire : les jeunes feuilles sont consommées en salades.
Les  pucerons (Drepanosiphym et Periphyllus) fournissent du miellat aux abeilles.


Texte et photos Roland Gissinger (Anab)

Sources bibliographiques voir index biodiversité

Samares d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

Samares d'Érable champêtre, Acéraille (Acer campestre )

Rédigé par ANAB

Publié dans #Arbres

Commenter cet article