La Frullanie dilatée et le classement des mousses

Publié le 6 Avril 2019

Frullanie dilatée (Frullania dilatata) Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Frullanie dilatée (Frullania dilatata) Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Frullanie dilatée (Frullania dilatata) Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Nom scientifique : Frullania dilatata (L.) Dumort.

 

 
Date de l’observation: 6 janvier 2019 à Zetting sur tronc de frêne.


Classification, Famille : Frullaniaceae


Habitat:  sur les écorces de divers feuillus (arbres et arbustes)

 

Description :
C’est une mousse brun-rouge à noirâtre, parfois vert clair, avec des rameaux jusqu
’à 3 cm de long et 1.5 mm de large, à feuilles rondes et lobes repliés sur eux-mêmes. Appliquée contre son substrat, elle a l’aspect d’une dentelle ronde et foncée sur les troncs.

Le nom de Frullania est dédié à un homme politique florentin, Frullani et le nom d’espèce dilatata vient du u latin dilatata (dilaté), par allusion aux lobules ventraux des feuilles élargis.

 

Frullanie dilatée (Frullania dilatata) à la loupeX40 Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Frullanie dilatée (Frullania dilatata) à la loupeX40 Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Frullanie dilatée (Frullania dilatata)  à la loupe  X40  Photo Gilles Weiskircher (Anab)

Frullanie dilatée (Frullania dilatata) à la loupe X40 Photo Gilles Weiskircher (Anab)

Comment sont classées les mousses ?

 

Dans la suite de cet article, nous allons vous donner des éléments schématiques et simplifiés pour faire un premier tri dans les mousses. Il s’agit d’une classification pratique et non phylogénétique. Rappelons d’abord que toutes les mousses sont des bryophytes. La forme du sporophyte et du thalle sont les éléments fondamentaux à observer. Pour rappel et schématiquement, le thalle, c’est l’organisme que l’on observe à l’œil nu et le sporophyte la « tige » qui dépasse le thalle et renferme les spores.


Les mousses peuvent être distinguées en 3 groupes :

- les hépatiques : le sporophyte est très rudimentaire, se présentant comme une soie fugace ; Frullania est une mousse hépatique ;


- les anthocérotes : le sporophyte se présente comme un axe fertile et le thalle est en rosette ; Si vous ne retenez pas ce groupe, ce n’est pas bien grave puisqu’il n’y existe qu’un seul genre, Anthoceros.

On appelle improprement les hépatiques et anthocérotes des « fausses mousses ».
 

- les muscinées ou mousses vraies : une tige feuillée à symétrie axiale ; feuilles souvent à nervure et sporophyte complexe avec une capsule et une coiffe ; ce sont les mousses auxquelles nous sommes habituées et qui ont été présentées dans les précédents articles.



Texte, photos, et bibliographie : Gilles Weiskircher (Anab)

 

 

Sources :

http://www.naturalistes-romands.ch/bryo-ge/aPDF/Fiches/Especes%20communes%20ou%20caracteristiques/BryoGE__Frullania%20dilatata.pdf

Un lien qui présente plusieurs mousses selon leur classification et quelques généralités : https://www.jardinalpindulautaret.fr/sites/sajf/files/les_bryophytes_-_particularites_et_ecologie_-_o_manneville.pdf

Rédigé par ANAB

Publié dans #Mousses-Algues

Commenter cet article
T
Bonjour à tous,<br /> à toutes fins utiles<br /> on pourrait ajouter qu'elle peut causer des dermatites allergiques par contact, voir ici:<br /> http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=2ahUKEwi0r_fYv9nhAhVi0uAKHb8TD5oQFjABegQIARAC&url=http%3A%2F%2Fwww.inrs.fr%2Fdms%2Finrs%2FCataloguePapier%2FDMT%2FTI-TA-96%2Fta96.pdf&usg=AOvVaw3xuLUzBgPuUi0Bb6i_C17B
Répondre
G
Bonsoir Thibault,<br /> C'est une bonne remarque qui vient compléter l'article
R
Bonjour Thibaut,<br /> <br /> et merci beaucoup de cette remarque qui prouve que nos lecteurs ont de nombreux talents comme celui de trouver des informations pertinentes sur des documents validés par des scientifiques.<br /> <br /> Le lien n'est pas un code secret, c'est bien le lien qui mène à cet article très intéressant. Il vous apprendre un tas de choses sur les allergies aux essences de bois européens et exotiques et que pour cette mousse l'allergène est une lactone sesquiterpénique, le frullanolide +. Cela c'est pour les chimistes!