Bouton d'or, Renoncule de Fries

Publié le 15 Mai 2019

Bouton d'or, Renoncule de Fries  (Ranunculus acris subsp. Friesianus)
Bouton d'or, Renoncule de Fries  (Ranunculus acris subsp. Friesianus)
Bouton d'or, Renoncule de Fries  (Ranunculus acris subsp. Friesianus)

Bouton d'or, Renoncule de Fries (Ranunculus acris subsp. Friesianus)

Enfin une plante que tout le monde connait, le Bouton d’or. Là où vous allez déchanter c’est qu’il existe plusieurs fleurs dénommées Boutons d’or dans notre région ou dans  la votre. Ce sont des espèces différentes. Il faut donc vérifier les caractères distinctifs données par les flores et utiliser de préférence  le  nom scientifique pour être sûr de savoir de laquelle on parle
Roland



Nom scientifique :  Ranunculus acris subsp. Friesianus     
 
Origine du nom : renoncule vient du mot latin "rana" c'est à dire "la grenouille", car de nombreuses renoncules poussent près de l’eau ou dans l’eau et les rivières, et de « culus »,est un  diminutif qui signifie « petit »,  ranunculus signifie donc littéralement « petite grenouille ». A noter que certains sites et l’Atlas des plantes de Lorraine donne une étymologie en lien avec le mot  « colere » habiter, et donc signifierait «habitat de la grenouille ». Le prénom "acris» signifie «âcre », son goût étant effectivement âcre. Pour Friesanius il s'agit d'un hommage au mycologue-botaniste  suédois Elias  Fries (1794-1878) à qui on a aussi donné le nom à de nombreux champignons.

Nom en dialecte et allemand : Scharfer Hahnenfuss

Date de l’observation: 14 mai à Altwiller

Famille de plantes :. celle des Renonculacées(celle de l’aconit, du bouton d’or, des anémones, des ancolies, des hellébores).
Cette famille de 2100 plantes vivaces est dite archaïque. Les pétales, les sépales les nombreuses étamines et les nombreux ovaires sont insérés  en spirale. Il s’agit de caractères primitifs dans l’évolution des plantes.


Hauteur: 30 à 100 cm - plante vivace

Tige :  est issue d’un rhizome qui est une racine épaissie, tubéreuse, terminée par tige florale rameuse.

Feuilles: feuilles divisées comme la paume de la main,  palmée. Les lobes sont géométriques, profondément divisées jusqu’à la nervure centrale (palmatilobées) mais non chevauchantes.
Elles sont soyeuses sur le dessous.



Floraison: d’avril à septembre

 

Feuille et rhizome de Bouton d'or, Renoncule de Fries  (Ranunculus acris subsp. Friesianus)
Feuille et rhizome de Bouton d'or, Renoncule de Fries  (Ranunculus acris subsp. Friesianus)
Feuille et rhizome de Bouton d'or, Renoncule de Fries  (Ranunculus acris subsp. Friesianus)

Feuille et rhizome de Bouton d'or, Renoncule de Fries (Ranunculus acris subsp. Friesianus)

Akènes de Bouton d'or, Renoncule de Fries  (Ranunculus acris subsp. Friesianus)

Akènes de Bouton d'or, Renoncule de Fries (Ranunculus acris subsp. Friesianus)

Couleur des fleurs: les fleurs sont jaune-vif et mesurent  2 à 3 cm. Elles sont au bout de longs pétioles non sillonnés et entourées de 5 sépales vert/ jaune, étalés et velus.

Les nectaires, qui parfument la fleur sont en forme de très petits pétales.
Les étamines sont nombreuses comme la majorité des renoncules. Les éléments femelles de la fleur, les styles sont recourbés en forme de crochets.


Confusions possibles :
La renoncule âcre, Ranunculus acris,  du type possède des lobes de feuilles linéaires et des akènes au bec droit. Elle  est moins fréquente.

Autres confusions: avec les autres boutons d’or même pour les initiés, comme la Renoncule bulbeuse, Ranunculus bulbosa, la Renoncule rampante ; Ranunculus repens,  ou la Renoncule tête d’or Ranunculus auricomus.


Habitat: aime les pairies grasses, les bords de chemins frais

Origine du nom : du latin « ranunculus » , petite grenouille , allusion aux milieux très humides habités par les différentes espèces de renoncules et du latin « acris » âcre comme son goût.
La sous espèce Fries, Friesanius est dédiée à Fries, qui correspond à plusieurs botanistes suédois de la même famille


Fruit : akène. Ce fruit au corps rond a le sommet en forme de bec arqué, crochu comme les styles mais plus gros. Il renferme plusieurs graines.


Usage alimentaire : plante toxique y compris pour les animaux quand elle est fraîche, pas toxique ou peu toxique séchée en foin.
les renoncules peuvent facilement envahir des pâturages où elles seront délaissées par les ruminants et poseront des problèmes pour gérer la pâture.


Usage médicinal :  attention toxique

Données copiées de Toxiplante
 CompositionToutes les renoncules accumulent de la protoanémonine, âcre et rubéfiante, ainsi que des précurseurs glycosidiques. La teneur en protoanémonine est importante en début de floraison (2,5% de sa masse sèche), puis diminue à 1,1-1,2% lors de la fructification.

  Symptômes Les intoxications humaines sont très rares et plus occasionnelles chez les animaux. Dans le foin, ces plantes sont inoffensives car la protoanémonine se transforme en séchant en dimère d'anémonine, dépourvu d'effet toxique. Dans la bouche, on observe une stomatite avec des brûlures localisées, voire des enflures et des ulcérations. Des troubles digestifs, dus à l'irritation locale, apparaissent et se manifestent par des colites et des diarrhées. Des troubles neurologiques, des paralysies et des néphrites peuvent parfois être observés.
Par contact, toutes les parties de la plante renferment un suc irritant, rubéfiant et vésicant qui peut engendrer la formation de vésicules, voire de pustules. Au Moyen âge, les mendiants se frottaient avec le suc des renoncules pour inspirer la pitié.

 




Texte Roland Gissinger (Anab)



Sources bibliographiques voir index biodiversité

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Commenter cet article
F
Observations :<br /> Le rhizome , qui malgré son nom ( rhizoma=racine), ne doit pas être confondu avec une racine.C' est une tige ( idem pour la pomme de terre) puisqu'il porte des feuilles & des bourgeons.<br /> Renoncule : Linné remarqua que lorsque les fleurs ont plus de 12 étamines , le nombre de celles-ci varie selon les fleurs .Chez les renonculacées , ces pièces sont disposées en spirales ( chez les rosacées en cycles ) & de plus,ne possèdent jamais de calicule ( les rosacées souvent ) .
Répondre
A
Merci Francis de ces précisions intéressantes en particulier ce détail pour la distinction rosacées renonculacées.<br /> J'ajouterais que toutes les rosacées ou presque ont les feuilles dentées régulièrement ce qui n'est jamais le cas chez les renonculacées.<br /> <br /> Roland