L'Anax empereur (Anax imperator)

Publié le 28 Juillet 2019

L' Anax empereur  (Anax imperator) en vol

L' Anax empereur (Anax imperator) en vol

L'Anax empereur  est une des plus grandes libellules et un des plus grands insectes d'Europe.

D'avril à octobre, l'espèce est observable comme insecte adulte. 

 

C'est une libellule commune sur l'ensemble du territoire français et chacun de nous l'a déjà observée.

 

Nom scientifique : Anax imperator (Leach 1815)


Nom allemand : Grosse Königslibelle

 

Classification :

Classe Hexapoda

Ordre Odonata

Sous-ordre Anisoptera

Famille Aeshnidae

 

Dimension : longueur max. 84 mm pour une envergure de 11 cm

 

Période de Vol : avril à octobre

 

 

Identification :

 

L'Anax empereur est l'une des plus grandes libellules d'Europe.

Les imagos (insectes volants au contraire des larves aquatiques) ou  adultes mâles sont faciles à observer. Ils patrouillent inlassablement au dessus des plans d'eau.

 

Mâle et femelle adultes sont faciles à identifier par un thorax uniformément vert . Les autres Aeshnides ont une coloration différente du thorax.

 

Le mâle a un abdomen bleu vif avec une bande noire sur tout le dessus de l'abdomen.

Chez la femelle l'abdomen est de couleur vert, vert-bleu ou bleu avec une large bande sombre violacée en son milieu.

Les yeux se touchent sur une ligne et ont une coloration vert bleu.

Le mâle possède des marques bleues devant les ailes antérieures. Devant les yeux, sur le front, la libellule a une marque noire en forme de pentagone caractéristique. Le triangle occipital de la femelle est dépourvu de tubercules, contrairement à l’ Anax parthenope, seule espèce avec l' Anax empereur pouvant  être confondu à distance. La lame supra-anale du mâle mesure un tiers des cercoïdes et est rectiligne à l'extrémité.

Les ptérostigmas sont longs et de couleur brun-clair, la veine costale a une couleur jaune pâle jusqu'au ptérostigmas inclus.
 

Pour tout ce vocabulaire technique et propre aux libellules vous pouvez relire avec intérêt les  articles généraux sur les libellules déjà parus sur ce blog (cliquer).
 

Quelques détails caractéristiques d'Anax empereur (Anax imperator)  en vue agrandie

Quelques détails caractéristiques d'Anax empereur (Anax imperator) en vue agrandie

Anax empereur mâle (Anax imperator) au repos

Anax empereur mâle (Anax imperator) au repos

Confusion possible : avec l'Anax napolitain (Anax parthenope)

 

Répartition et Abondance :

 

L'Anax empereur occupe toute l'Europe du sud, l'Europe centrale et l'Afrique.  Il atteint au nord,  le sud  des îles Britanniques et de la Suède, mais son aire de répartition a tendance à s'étendre vers le nord.

C'est une libellule très commune en France, en Alsace et en Lorraine et compte parmi les libellules les plus fréquentes. Au contraire,  dans les Vosges, au delà de 600m d'altitude l'espèce n'est observée que sporadiquement.

Anax empereur (Anax imperator) femelle en ponte endophytique seule

Anax empereur (Anax imperator) femelle en ponte endophytique seule

Biologie :

 

Comme pour toutes les libellules, l'Anax empereur passe la vie dans deux mondes radicalement différents.

La vie aquatique commence après la ponte des œufs dans les végétaux morts d'un plan d'eau. La larve éclot après 3 à 6 semaines et va muer 12 à 15 fois durant sa vie au fond de l'eau. Elle est carnivore et se nourrit de petits invertébrés, comme les larves d'insectes, mais aussi de têtards ou d’alevins de poisson. Le stade larvaire dure un an ou deux ans en altitude.

 

Au dernier stade larvaire, la métamorphose commence quelques jours avant l'émergence.

C'est une phase de multiples transformations morphologiques et physiologiques nécessaires pour que la larve aquatique devienne un imago terrestre et aérien.

 

Jeune Anax empereur (Anax imperator)  femelle sortie de la peau larvaire commence avec le durcissement du corps et des ailes

Jeune Anax empereur (Anax imperator) femelle sortie de la peau larvaire commence avec le durcissement du corps et des ailes

L'émergence est la phase où la libellule passe du milieu aquatique au milieu terrestre ; La nymphe sort de l'eau et grimpe sur un support, comme une tige ou branchette, mais j'ai souvent observé qu’une feuille de nénuphar flottante suffit pour que l'Anax puisse sortir de son enveloppe de chitine.

 

L'Anax empereur fait partie des espèces dites printanières, dont les émergences sont relativement synchrones, mais aussi des espèces estivales.

 

L'émergence commence souvent la nuit et le vol imaginal (le premier vol de l’imago) a lieu  quelques heures plus tard. En cas de conditions météorologiques très défavorables, pluie et vent, le vol imaginal peut  être retardé au lendemain.

Après une journée dans la pluie sans le durcissement nécessaire, le vol imaginal c'était le lendemain Anax empereur (Anax imperator)

Après une journée dans la pluie sans le durcissement nécessaire, le vol imaginal c'était le lendemain Anax empereur (Anax imperator)

2 à 3 semaines de maturation suivent le vol imaginal avant que  l'Anax empereur revient à l'eau. Le mâle y patrouille inlassablement en attente d'une femelle de passage pour s’accoupler. L'adulte est carnivore comme la larve. Il se nourrit de mouches, moustiques, libellules et papillons, chassé en plein vol.

L'accouplement est rarement observable, car effectué souvent au dessus des arbres.

Après l'accouplement, en forme du cœur copulatoire, la femelle revient seule au plan d'eau pour pondre, ni en tandem, ni sous la  surveillance du mâle.

Elle insère les œufs à l'aide de l'ovipositeur dans les végétaux morts ou vivants flottants ou légèrement immergés.

Détails de l'exosquelette larvaire avec masque labiale et fourreaux alaires, et l'exuvie de  Anax empereur (Anax imperator)

Détails de l'exosquelette larvaire avec masque labiale et fourreaux alaires, et l'exuvie de Anax empereur (Anax imperator)

Ecologie et Habitat :

 

Anax  imperator recherche les milieux ouverts et ensoleillés, que ce sont les mares, les lacs, les étangs, secteurs lents de rivières et ruisseaux ou canaux, mais aussi les petits bassins de jardin sont appréciées.

C'est une espèce pionnière pondant dans les eaux eutrophes et les toutes nouvelles pièces d'eau sans végétation.

 

Anax empereur (Anax imperator) mâle et femelle(no. 4) en comparaison avec d'autres Aeshnidae pour faciliter l'identification, Extrait du Photo-Guide des Libellules de Dirk Pape-Lange

Anax empereur (Anax imperator) mâle et femelle(no. 4) en comparaison avec d'autres Aeshnidae pour faciliter l'identification, Extrait du Photo-Guide des Libellules de Dirk Pape-Lange

Rédigé par ANAB

Publié dans #Insectes de chez nous

Commenter cet article
H
Merci Roland pour tes explications.<br /> Dans une liste rouge, que ce soit la liste européenne, nationale ou une liste régionale, toutes les espèces d'un ordre apparaissent avec le statut de ménace.<br /> Et l'Anax empéreur n'est pas en danger, ni en Europe, ni en France, ni en Alsace.<br /> La répartition de l'espèce en Alsace vous pouvez bien revoir dans l'Atlas préliminaire des Odonates d'Alsace de 2014. <br /> Sur la page 48 du atlas est marqué, que c'est une des espèces le plus frequemment signalées pour l'Alsace.<br /> <br /> Pour observer l'Anax il faut bien sûr se rendre aux plans d'eau et rester un petit moment. Faites-vous une petite mare de jardin avec des plantes dedans et pas trop de poissons rouges et voilà dans 2 ou 3 ans vous pouvez l'observer quotidiennement.
Répondre
J
C'est une libellule pas si commune que cela, je trouve. Je ne l'ai remarquée qu'une seule fois. Elle semble être en très forte régression. Sauf erreur de ma part (wikipédia) elle figure sur la Liste rouge des odonates de France métropolitaine, sur la Liste rouge européenne de l'UICN et sur la Liste rouge mondiale de l'UICN. Magnifique insecte.
Répondre
R
Merci Jean-Claude de cette observation et remarque et merci à Hans de ce superbe article et ces belles photos. La législation européenne sur les espèces protégées est bien complexe. Si quelqu'un veut m'aider à y voir clair, il est le bienvenu.<br /> <br /> Voilà ce que j'ai compris pour cet Anax imperator qui n'est pas très courant, c'est vrai. Il est sur la Liste Rouge France et la L.R. Alsace. Cela n'implique pas qu'il est protégé par la loi. Il est classé vert, soit LC, = préoccupation mineure car le "risque de disparition est faible dans l'aire considérée". Il est par ailleurs répertorié sur le site de référence de l'INPN comme " espèce non réglementée".<br /> Ces détails sont visibles sur : https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/65473/tab/statut. <br /> <br /> Le site spécialisé libellules.org confirme ce classement La combinaison des législations française et européenne protège 18 espèces d’odonates dont 11 françaises. L'Anax n’y figure pas. Voir la liste et les textes de référence sur http://www.libellules.org/odonates/especes-protegees.html