Le Chardon marie, Chardon marbré

Publié le 24 Juillet 2019

Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)
Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)
Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)

Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)

Nom scientifique : Silybum marianum (L) Gaertn, 1791

Nom vernaculaire : Chardon marie ou Chardon Marie, Chardon marbré, Chardon de Notre-Dame, Chardon argenté.

Origine du nom : Silybum désigne un chardon comestible, marianum désigne la vierge Marie qui selon la légende aurait répandu des gouttes de son lait sur la plante, lors de la fuite en Egypte.

Nom en dialecte :allemand : Mariendistel, Silberdistel

Date : 20 juin près de Sarreguemines. Occupe une petite station dans un pré pâturé en bord de cours d'eau près de Sarreguemines.

 

Famille de plantes : Astéracées

Hauteur : 0,50 m à 1,50 m

Tige : tige dressée, lisse, sans ailes, ramifiée.

Feuilles : vertes, luisantes, ondulées, pennatilobées, à marbrures blanches principalement sur le passage des nervures, bord épineux.

Les marbrures des feuilles

Elles se situent principalement sur le passage des nervures et prennent parfois un aspect contourné qui rappelle les sillons occasionnés par des larves mineuses d'insectes. L'observation au microscope de ces zones montre qu'à ces endroits, les cellules chlorophylliennes au lieu d'être directement en contact avec l'épiderme supérieur, sont coiffées par 2-3 couches de grandes cellules hyalines. Ces dernières agissent à la manière d'une pellicule de neige sur l'asphalte
Selon une hypothèse, ces marques d'attaques fictives d’insectes phytophages protégeraient la plante contre d’autres  insectes eux vraiment phytophages.
Ce leurre défensif constituerait également, après-coup, un signal visuel pour maintenir à distance les herbivores qui auraient déjà fait l'expérience des épines... Au final ces zébrures apparaissent comme étant un mécanisme de défense mis en place par la sélection naturelle.

Recto et verso de feuilles de Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum) photos Etienne Feuchter (Anab)

Recto et verso de feuilles de Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum) photos Etienne Feuchter (Anab)

Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)
Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)
Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)
Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)

Chardon marie, Chardon marbré (Silybum marianum)

Floraison : plante bisannuelle, fleurit en été. Le capitule de 3 à 6 cm est entouré d'un involucre de bractées à cils épineux à la base, terminées par de fortes épines. Les fleurs purpurines sont en tube.

Fruit : akène noir surmonté d'une aigrette de soies blanches, lisses

 

Habitat : commun en région méditerranéenne et dans le quart sud-ouest. Thermophile et héliophile. Cultures et friches. Souvent cultivé pour ses propriétés et comme ornementale.

Confusions possibles : plusieurs chardons "exotiques" peuvent se rencontrer occasionnellement en Alsace Bossue. Ils sont présents à l'état naturel en Lorraine centrale. Ainsi : l'Onoporde à feuilles d'acanthe (chardon lorrain), le panicaut ou Chardon roulant, l'Echinops à tête ronde.

 

 

 

'Onoporde à feuilles d'acanthe (chardon lorrain) Onopordium acanthum- astéracée

'Onoporde à feuilles d'acanthe (chardon lorrain) Onopordium acanthum- astéracée

Le Panicaut champêtre ou Chardon roulant (Eryngium campestre )- apiacée

Le Panicaut champêtre ou Chardon roulant (Eryngium campestre )- apiacée

Echinops à tête ronde (Echinops sphaerocephalus)-astéracée

Echinops à tête ronde (Echinops sphaerocephalus)-astéracée

Usage alimentaire: feuilles, boutons floraux après préparation adéquate.

Usage médicinal : affections du tube digestif, la silymarine aurait une action reconnue sur le foie.


Un article entier du blog ne suffirait pas à décrire toutes les propriétés magiques ou pas de ce Chardon de Marie. La preuve, les innombrables potions et poudres extraites de ce chardon vendues sur internet (ou prétendues extraites, attention aux contrefaçons).

Le site de référence, wikiphyto recence 59 publications scientifiques  sur les effets thérapeutiques
de ce chardon et je vous recommande sa lecture car il est trop long pour être publié ici.

Les effets des principes actifs du Chardon-Marie sont spectaculaires pour la détoxification du foie. Ils sont par exemple, utilisés dans les hôpitaux allemands pour diminuer les intoxications dues à l’Ammanite phalloïde.
Ils sont aussi utilisés pour diminuer la prolifération des cellules tumorales de  nombreux types de cancers.

Extrait de wikiphyto :
composants actifs :
Flavonolignanes responsables de l’activité (mélange de dérivés flavanoniques appelé silymarine, 1,5 à 3% de la drogue) dont les composants majoritaires sont la silybine (= silibine = silybinine, formée de deux stéréo-isomères A et B), la silydianine et la silychristine et leurs nombreux dérivés stéréoisomériques (isosilybine, dihydrosilybine)

 

Texte, photos (sauf mention)  et bibliographie: Etienne Feuchter (Anab)



Bibliographie :

Le chardon-Marie, un drôle de zèbre ! Zoom nature

Propriétés médicinales:
http://www.wikiphyto.org/wiki/Chardon-Marie

http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/chardon-marie.htm
https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=chardon_marie_ps

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs violettes

Commenter cet article
D
Je connaissais l' action sur les affections du tube digestif, la silymarine aurait une action reconnue sur le foie. Magique. En avoir toujours dans une maison?
Répondre
A
Merci Danielle, de ce commentaire pertinent.<br /> <br /> Il m'invite à ajouter la référence du site wikiphyto pour les propriétés incroyables (mais à vérifier) de ce chardon à l'article très complet d'Etienne, <br /> <br /> Roland