Brunelle commune, Herbe au charpentier (

Publié le 25 Août 2019

Brunelle commune, Herbe au charpentier (Prunella vulgaris)
Brunelle commune, Herbe au charpentier (Prunella vulgaris)
Brunelle commune, Herbe au charpentier (Prunella vulgaris)

Brunelle commune, Herbe au charpentier (Prunella vulgaris)

La Brunelle est cette  plante violette très commune que vous croisez sur les chemins ou que vous avez dans les allées de votre jardin. Elle était réputée autrefois pour ses nombreuses propriétés médicinales et des recherches récentes ont montré des propriétés anti cancéreuses .

Roland



Nom scientifique : Prunella vulgaris L., 1753

Allemand/ dialecte: Kleine Brunelle

Origine du nom : vient de l’allemand «braun » lui-même issu du latin « prunum », pourpre , couleur de cette fleur, ou, autre possibilité,  de l’allemand commun « Bräun » qui désignait une inflammation de la gorge, censée être guérie par cette plante.
« Vulgaris «  vient du latin et signifie, « commun ».
A noter des faux amis dans ses noms, Prunella nom scientifique mais Brunelle avec un B en français !



Date et lieu  de l’observation : le 24 août  à Bust

Famille de plantes : celle de plantes souvent très odorantes comme la lavande, le Basilic, les menthes , la Sarriette, la Sauge, les lamiers, les galeopsis, c'est celle des Lamiacées.


C’est une famille homogène qui comprend 6000 espèces de par le monde réparties en 210 genres.
Caractéristiques communes :  des essences aromatiques sont contenues dans des glandes réparties sur la surface des feuilles  ou à la base de poils glanduleux.
Les feuilles sont opposées et réunies sur un point de la tige carrée en verticilles tout comme les fleurs d’ailleurs.

La forme de la fleur est de symétrie bilatérale (ou zygomorphe) avec 5 pétales soudés en une corolle à deux lèvres plus ou moins distinctes.
 La fleur comporte 4 étamines,  plus quelquefois 2 supplémentaires. L’ovaire possède 4 ovules bien symétriques qui donneront un tétrakène..




Catégorie : plante vivace et non aromatique.


Port : tige dressée  à tige à section carrée parsemée de poils. La plante  se développe en partie grâce à des tiges rampantes à la surface du sol (ou stolons épigés)

Hauteur : 5 à 50 cm

Feuillage :  feuilles opposées légèrement velues, ovales à lancéolées, en coin ou arrondies à la base et munies d’un petit  pétiole. Le bord des feuilles présente des  dents peu marquées.
 

Feuilles et détail du calide la  Brunelle commune, Herbe au charpentier (Prunella vulgaris)
Feuilles et détail du calide la  Brunelle commune, Herbe au charpentier (Prunella vulgaris)

Feuilles et détail du calide la Brunelle commune, Herbe au charpentier (Prunella vulgaris)

Floraison : juin à octobre

Couleur des fleurs : fleurs de couleur violette, bleu-violet à -rose groupées, rarement blanches,  en épi plus ou moins allongé. Deux petites feuilles opposées marquent la base de cet épi floral.

Les fleurs mesurent de 7 à 15 mm sont formées d’un tube droit terminé par deux lèvres opposées. La  lèvre supérieure a une forme de casque et recouvre les 4 étamines, la  lèvre inférieure est découpée en 3 lobes. Le  lobe médian est le plus grand et est quelquefois frangé. Chaque fleur  possède  4 étamines dont deux longues inclues dans la lèvre supérieure dressée et plane. Les filets (petites tiges) des étamines sont longs et à pointe aigüe.
Les 5 sépales, ciliés, sont terminés par des pointes triangulaires et forment une coupe à deux parties dont celle du haut  comprend 3 sépales peu marqués alors que les deux dents du bas sont bien séparées.

Fruits :l’ovaire est chez la brunelle    de symétrie 4 et les graines (akènes), lisses de 1.5 à 2mm.



Habitat :  plutôt sec et calcaire mais aussi humide comme des prairies, pâturages, bords des routes et des chemins surtout en forêt.

Confusion possible : oui, avec d’autres labiées de couleur violette ou bleue comme les buggles ou le Lierre terrestre.

Il existe une sous espèce laciniata, qui possède deux types de feuilles, celles de la base sont découpées ou lyrées.



Usage alimentaire :

: les jeunes feuilles en salade mais qui restent amères

 Usage médicinal :  
traditionnel : maladies des yeux, gencives, maux de tête, de gorge,  régulation du pancréas, de l’intestin, du foie


selon Wikiphyto
Les propriétés de la plante sont :

Anti-inflammatoire, antispasmodique , antiseptique et astringente, antiviral, et anti-oxydante
Des recherches chinoises récentes ont montré que cette plante avait un potentiel anti cancérigène et limitait le développement de certaines tumeurs (voir les références des deux articles ci-dessous)



Usage alimentaire pour les insectes : plante nectarifère pour les bourdons.





Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab)




Research Advances of the Anticancer Mechanisms of Prunella vulgaris

vitroantioxidant and anticancer effects ofsolvent fractions fromprunella vulgarisvar.lilacin

Voir la bibliographie utilisée dans notre rubrique répertoire- index des plantes

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs violettes

Commenter cet article
J
Bravo pour la qualité des photos.
Répondre
R
merci jc L; de ce commentaire. Ce n'est pas toujours facile de réussir à bien illustrer une plante, là ça va!!
A
Bonjour,<br /> J'ai toujours pris cette brunelle pour un bugle !<br /> Quelle différence marquante pour ne pas les confondre ?<br /> <br /> Le lierre est une lamiacée !!! je découvre.<br /> Bon dimanche à tous.
Répondre
R
merci Aygues31-Gérard de cette remarque qui m'oblige à une petite remise en question. J'essaie d'être pédagogique dans ces articles mais n'y arrive pas toujours ou oublie quelquefois des éléments distinctifs.<br /> <br /> 1/ le Lierre terrestre est une lamiacée mais pas le Lierre grimpant, Hedera helix, qui grimpe aux arbres. Celui-ci c'est une araliacée.<br /> <br /> 2/ Différences entre le Lierre terrestre et la Brunelle commune, dans l’ordre de facilité pour les distinguer.- c'est peut être un peu long mais un ou deux critères suffisent<br /> <br /> -feuille en cœur, longuement pétiolées et plante aromatique pour le Lierre terrestre:<br /> mais feuilles allongées lancéolées, plante presque sans odeur pour la Brunelle commune<br /> - floraison précoce pour le Lierre terrestre (avril), tardive pour la brunelle (juin) <br /> <br /> - plante à port couché pour le Lierre terrestre, épi dressé et stolons pour la brunelle<br /> - corolle violet –clair à lèvre supérieure plate pour le Lierre, corolle violet-éclatant et lèvre supérieure très bombée, en casque, pour la brunelle<br /> - fleurs groupées d'un côté pour le Lierre terrestre par 1à 3, disposition régulière des fleurs pour la brunelle<br /> - calice à dents égales pour le Lierre, en deux parties pour la Brunelle