Porcelle enracinée, Porcelle des prés

Publié le 23 Octobre 2019

Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)
Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)

Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)

Rosette de feuilles de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)

Rosette de feuilles de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)

Bractées sur le bourgeon floral d'un capitule de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)

Bractées sur le bourgeon floral d'un capitule de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)

Cette plante fleurit encore en ce moment mais on rencontre encore plus ses aigrettes et fruits.
Elle est intéressante à identifier car cela permet ensuite de faire le tri dans toutes ces plantes jaunes !!

Roland


Nom scientifique : Hypochaeris radicata L., 1753

Nom commun dialecte / allemand : Wiesen-Ferkelkraut

Origine du nom :  son nom latin vient de « hypo » dessous et de « choitos » le porc car ceux-ci en sont friands et  du latin « radicatus  »,  forte  racine car sa racine pivotante est épaisse.

Date de l’observation:  21 octobre à Honskirch

Famille de plantes : celle de la marguerite, du bleuet, du pissenlit, des centaurées. (Famille des Astéracées). Cette famille de plantes est particulière car la fleur est en fait un ensemble de fleurs réunies en une tête serrée, on dit un capitule. C’est une famille de plantes très évoluée. Elle se signale aux insectes comme une grande et seule fleur mais en fait, l’insecte visite plusieurs fleurs sur chaque capitule et plusieurs capitules. Les fleurs sont souvent munies d’aigrette ou parachute que le vent transporte au loin. Le nombre de fleurs et les aigrettes donnent de grandes facultés de dissémination. L’occupation des sols par ces plantes est plus rapide que la plupart des autres plantes. C’est pourquoi aussi de nombreuses astéracées, d’origine « exotique », sont considérées comme invasives
La porcelle  appartient à cette très grande famille de plantes astéracées qui couvre toute la planète avec ses 23000 espèces



Catégorie: Plante vivace
           
Hauteur: 15  à 60 cm

Tiges et racines: faiblement velue, parcourue de petites écailles vertes mais sans feuille avec une racine pivot.


Feuilles: les feuilles en rosette, un peu épaisses, sont groupées à la base de la tige et appliquées au sol.
Les feuilles sont sans pétiole, ondulées, lancéolées, non tachées avec des  découpes plus ou moins arrondies  qui n’’atteignent pas la nervure principale(pennatifides). Elles sont  brillantes et hérissées de poils épars.



 

Fruits-akènes de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)
Fruits-akènes de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)
Fruits-akènes de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)
Fruits-akènes de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)

Fruits-akènes de Porcelle enracinée, Porcelle des prés (Hypochaeris radicata)

Floraison: de juin  à octobre
 
Couleur: jaune, fleurs ligulées regroupées en capitules solitaires de 2 à 4 cm de diamètre  à l’extrémité des tiges.
point particulier des porcelles, genre Hypochaeris : présence de petites soies ou paillettes entre les fleurs visibles seulement à la loupe.
Les petites feuilles ou bractées qui entourent les capitules se superposent et chevauchent comme les tuiles d’un toit.
Elles sont lancéolées et l’ensemble mesure d 1.5 à 2cm


Confusion :
Peut se confondre avec de nombreuses autres astéracées jaunes mais les écailles de sa tige, l’absence de feuilles sur la tige, ses capitules solitaires la rendent facilement identifiable.
Ne peut se confondre avec le pissenlit (sauf en photo) car sa tige ne contient pas de suc laiteux comme du latex.


 
Fruits Les fruits sont des akènes prolongés par un bec fin de 15 mm et munis d’une aigrette de soies sur deux rangs qui forme un parachute roussâtre
Les fruits du centre sont plus longs et leurs soies plumeuses.



Habitat: espèce très commune mais  plutôt sur sols appauvris ou siliceux, bien présente dans les prairies, gazons  et les chemins. Grâce à sa racine elle résiste bien aux sécheresses.





Utilisation alimentaire:
Les jeunes feuilles sont très recherchées en Provence. Les locaux les consomment en salade jugée comme peu amère et croquante
et les dénomment " morre de porc " ou " pèu de garpaud " (=  peau de crapaud ).
Les feuilles âgées doivent être cuites car amères et fibreuses.
Les racines peuvent produire un substitut au café après avoir été séchées, grillées et réduites en poudre.


Cette Porcelle enracinée  est classée toxique par la Fédération française de cheval. Elle provoquerait le syndrome de  « harper, forme australienne ». Il se traduit par une flexion involontaire d’un ou des deux  membres postérieurs du cheval
ce qui est gênant quand on veut faire entrer un cheval dans un van. Il s’agit d’une atteinte des nerfs. Des recherches plus récentes semblent indiquer des causes multiples, porcelle, carences alimentaire, mycotoxines.


Utilisation médicinale :
Rien de significatif, aurait été utilisée autrefois contre les maladies pulmonaires.


 

Texte et photos Roland Gissinger (Anab)



Sources bibliographiques voir index biodiversité

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Commenter cet article
E
Bonjour, merci pour cette description :-)<br /> Est-ce cette plante qui est également surnommé "saramijou" ?
Répondre
A
Bonjour Estelle,<br /> <br /> saramijou semble être un mot patois utilisé dans le Vercors qui pourrait désigner le pissenlit. Ces mots de patois sont souvent trop flous pour pouvoir répondre de manière sûre à une question comme la votre. Donc je m'abstiens de répondre oui ou non, vraiment désolé..<br /> la Porcelle enracinée que vous avez visionnée est comestible mais ce n'est pas du Pissenlit lui aussi comestible.<br /> <br /> Roland<br /> <br /> <br />
S
Merci et bonne suite. Cdlt.
Répondre
R
Merci Streb