Fayodie à lames blanches - Gamundia striatula

Publié le 22 Février 2020

Gamundia striatula -Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Gamundia striatula -Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Gamundia striatula -Photos Gilles Weiskircher (Anab)


Nom scientifique : Gamundia striatula s.l.(Gamundia striatula (Kühner) Raithelh., Metrodiana, Sonderheft 2: 9 (1983))

 
Date de l’observation:  30 novembre 2019 à Wittring,

 

 

Classification et famille: Division des basidiomycètes, famille des Tricholomataceae

 

Numéro Mycobank 106831

 

Morphologie : mycénoïde

 

Chapeau :  hygrophane,  hémisphérique à convexe puis étalé et légèrement déprimé au centre, fortement strié jusqu’au centre du chapeau. Sur les spécimens âgés et étalés, la marge devient blanche et translucide, jaune-brun à brun foncé au centre

 

Pied : pruineux au sommet

 

Chair : fragiles

 

Lames : lames adnées-émarginées à (sub)décurrentes

 
Sporée : blanche


Habitat: au sol dans une fine litière d’épicéa, sur sol calcaire rudéral, sous épicéas

 

Particularités : les spécimens âgés sont couverts sur le chapeau d’une pellicule gélatineuse qui se décolle avec les doigts. Les arêtes des lames peuvent se fendre.

 

Microscopie : cystides clavées fusiformes, spores en ellipses, non amyloïdes, finement verruqueuses.



Statut et protection à cette date :
Classé en statut LC  sur la liste rouge Alsace, préoccupation mineure. Pas de protection légale

Gamundia striatula  microscope X100 Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Gamundia striatula  microscope X100 Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Gamundia striatula  microscope X100 Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Gamundia striatula  microscope X100 Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Gamundia striatula  microscope X100 Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Gamundia striatula microscope X100 Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Le genre Gamundia (lecture technique pour les amateurs et spécialistes)

 

Ce genre renferme 6 espèces trouvées en Europe et dans les régions tempérées d’Amérique du Sud. Le nom du genre provient de Irma Josefa Gamundi, une mycologue et botaniste argentine.

Les champignons du genre Gamundia sont caractérisés par un petit à moyen carpophore d’allure mycénoïde, omphaloïde à collybioïde. Le chapeau est souvent hygrophane, de couleur terne, dans les tons de jaune-brun, gris-brun, brun foncé, brun rougeâtre ou brun noirâtre. Les lames sont adnées-émarginées à (sub)décurrentes. Le pied est centré, pruineux à floconneux, au moins vers l’apex. L’odeur est indistincte à légèrement farineuse-spermatique, la saveur est douce à légèrement rance. La sporée est blanche.

Ils sont saprotrophes et se développent dans divers biotopes, préférablement dans les forêts de conifères, plus rarement mixtes, parcs et pelouses, le long des routes et sentiers, parmi les aiguilles, mousses et lichens; solitaire, légèrement grégaire ou subcespiteux.


On peut les confondre de prime abord avec un mycène mais les caractéristiques microscopiques permettent d’écarter un mycène : spores ellipsoïdes, finement échinulées à verruqueuses, à paroi épaisse, hyalines, non amyloïdes, cheilocystides (cystides des arêtes de lames) présentes, fusiformes-lagéniformes (en forme de bouteille), pleurocystides (cystides des lames) souvent présentes, similaires aux cheilocystides.

 

 
Texte, photos, et bibliographie : Gilles Weiskircher (Anab)


 


 

Sources :

 

Le guide Eyssartier et Pierre Roux, édition 4

https://www.flickr.com/groups/myco-quebec/discuss/72157623779790341/

Bon, M.; Röllin, O. 1998. Notes sur le genre Gamundia Raith. (Gamundia lonatii sp. nov., G. hygrocyboides comb. nov. et G. leucophylla var. arctica. Documents Mycologiques. 29(114):7-11

Rédigé par ANAB

Publié dans #champignons

Commenter cet article