L'Orthétrum réticulé

Publié le 24 Mai 2020

L'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)

L'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)

Bonjour, je suis un Orthétrum réticulé.

Pourquoi réticulé ? Moi, un mâle, quand je suis encore immature et mes copines, les femelles, nous avons l'abdomen marqué de traits noirs dessinant une grille = réticulé, treillissé.

 

 

 

Nom scientifique : Orthetrum cancellatum (Linnaeus, 1758)

 

Origine du nom : du grec « Orthos », : droit et « etrum », abdomen. La deuxième partie du nom, vient du latin « cancellatum », réticulé, grillagé car les femelles et jeunes mâles ont un dessin en  forme de grille, de couleur noire, sur leur abdomen.
  
Nom allemand : Großer Blaupfeil

Nom anglais : Black-tailed skimmer


Date d'observation : 5 juin  à Dettwiller

 

Dimension : taille 44- 50mm, l'envergure des ailes peut atteindre 90mm

 

Période de vol :avril à septembre

 

Classification :

 

L'Orthetrum cancellatum fait partie de l'ordre des Odonates et de la famille des libellulidés, Libellulidae. Cette famille, la plus grande au sein des anisoptères, comprend environ mille espèces dans le monde. C'est un groupe particulièrement hétérogène. En Europe, les genres les plus représentés sont Orthetrum, Sympetrum, Leucorrhinia et Libellula.

 

 

Classe :  Insectes

Ordre :    Odonata

Sous-ordre :  Anisoptera

Famille :  Libellulidae

Genre :  Orthetrum

Espèce :  cancellatum

Bandes noires sur l'abdomen Femelle adulte d'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) Photo Roland Gissinger
Bandes noires sur l'abdomen Femelle adulte d'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) Photo Roland Gissinger

Bandes noires sur l'abdomen Femelle adulte d'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) Photo Roland Gissinger

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)
Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)

 

Identification :

 

L'Orthétrum réticulé est un anisoptère de taille moyenne.

Le mâle adulte est bleu et la femelle est jaune et noire.

La coloration du mâle adulte résulte d'une pruine  ou pulvérulence bleue dont il se  couvre  durant la phase de maturation progressive de l'abdomen. Chez les individus âgés le revêtement pruineux de l'abdomen peut disparaître. Le mâle immature est, comme la femelle, d'une coloration jaune avec des bandes longitudinales noires sur l'abdomen.

Le mâle a des yeux verts à gris-bleus. L'abdomen est bleu avec une tache sombre à noire plus ou moins étendue sur les derniers segments en vue dorsale. Il est peu élargi avec des taches jaunes pas toujours visibles. Les cercoïdes (extrémités de l’abdomen) sont noirs.

Les ailes sont translucides sans taches basales et pourvues de ptérostigmas de couleur noire.

Le thorax est de couleur brun pour l'adulte, encore assez jaune pour les jeunes.

La femelle a l'abdomen jaune  avec des bandes longitudinales noires, puis brun et pruineux au vieillissement. Les cercoïdes sont écartés à la base puis légèrement divergents.

Mâle d'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)

Mâle d'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)

 

Confusions possibles :

 

Pour le débutant des confusions sont possibles avec les espèces bleues des libellulidés pour le mâle. La femelle d'Orthetrum cancellatum quant à elle, peut parfois être confondue avec certaines formes foncées des mâles immatures.

L'Orthetrum albistylum et  Libellula fulva, comme le duo de l'Orthetrum coerulescens et Orthetrum brunneum peuvent poser des problèmes pour le non confirmé

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)-mâle adorant les rayons de soleil,  remarquez les légères traces couleur bleu-foncé sur la pruine bleu-clair laissées par les femelles pendant les accouplements

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)-mâle adorant les rayons de soleil, remarquez les légères traces couleur bleu-foncé sur la pruine bleu-clair laissées par les femelles pendant les accouplements

Répartition et Abondance :

 

L'aire de distribution de l'Orthétrum réticulé englobe toute l'Europe occidentale sauf le nord de la Scandinavie.

En France et dans notre région, le Grand-Est, l'espèce est largement répandue et très commun, en altitude le taxon est plus rare ou absent. Il semble néanmoins peu  fréquent dans les fonds de vallées vosgiennes.

 

Ecologie et Habitat :

 

 L'Orthetrum cancellatum est une libellule qui réalise la reproduction et le développement larvaire dans des milieux aquatiques stagnants ou faiblement courants.

L'espèce étant ubiquiste et peu exigeante colonise un large panel de milieux stagnants de taille variable : mares, étangs, gravières, bras morts et même les tourbières.

L'espèce peut également se reproduire dans des eaux à forte densité piscicole et supporte les eaux légèrement saumâtres.

Les plans d'eau préférés sont bien ensoleillés, ayant une grande surface d'eau libre.

Les Orthétrums réticulés ont un comportement pionnier et colonisent rapidement les milieux nouvellement formés.

 

Comparatif de L'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)en cœur copulatoire et Orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens)- , exemple de  confusion possible pour le néophyte

Comparatif de L'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)en cœur copulatoire et Orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens)- , exemple de confusion possible pour le néophyte

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum), femelle émergée voici deux heures, encore accrochée à son exuvie, partie grise, juste avant son vol imaginal

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum), femelle émergée voici deux heures, encore accrochée à son exuvie, partie grise, juste avant son vol imaginal

Jeune mâle d'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) , tâches jaunes sur l'abdomen encore assez visibles

Jeune mâle d'Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) , tâches jaunes sur l'abdomen encore assez visibles

 

Biologie :

 

A partir de fin avril la vie terrestre d'Orthetrum cancellatum débute avec l'émergence qui dure 3 heures ou plus selon les conditions météorologiques.

Après le durcissement initial du corps et des ailes l'imago débute son premier vol, le vol imaginal.

La phase de maturation dure entre dix jours et 3 semaines. Durant cette période la libellule vit à l'abri en zone végétalisée et arborée de préférence. A la fin de la maturation l'insecte a pris des couleurs définitives d'adulte et est capable à se reproduire.

Le mâle manifeste un comportement assez territorial. Il patrouille inlassablement d'un vol rapide très bas le long des rives à la recherche d'une femelle et défend son territoire contre les autres mâles toutes espèces confondues. Régulièrement il se pose près de l'eau, sur le sol ou une pierre pour se chauffer.

 

L'accouplement en forme de cœur copulatoire se réalise souvent en vol et ne dure que quelques secondes. Posé en végétation cette même procédure peut atteindre 15 minutes.

Ensuite, la femelle dépourvue d'ovipositeur, pond seule ou sous la garde du mâle. Les œufs sont déposés à la surface de l'eau et se fixent sur tout support immergé.

 

La larve éclot au bout de 2 à 6 semaines. Le développement de la pro larve jusqu'à la mue imaginale dure entre 1 ou 2 ans et compte environ 13 stades ou mues.

 

Les larves vivent sur le fond dans les zones peu profondes et se nourrissent de crustacés, de larves d'autres insectes, de têtards et d'alevins.

 

Statut et Protection :

 

L'espèce est inscrite sur la Liste Rouge européenne et la Liste Rouge de France dans la catégorie « préoccupation mineure » (LC).

 

 

Textes, photos  (sauf mention)  et bibliographie de Hans-Jürgen  BLUM (Anab)
 

Bibliographie :
Pour revenir aux bases sur les libellules, consultez nos articles pédagogiques sur la biologie et la protection de ces insectes magiques :


Les Libellules Episode 1/4 : leurs habitats et cycle de vie aquatique

Libellules  Episode 2/4      Cycle de Vie Terrestre

Libellules  Episode 3/4   -Méthodes d'Observation  et d'Identification des espèces

Libellules  Episode 4/4     -Protection, Conservation des Zones Humides


 

Photo-Guide des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse  de Dirk Pape-LangeLibellen.tv
(auquel a collaboré notre collègue Hans-Jürgen de l’Anab)

 

Guide des libellules de France et d'Europe. K.-D.B. Dijkstra, Delachaux et Niestlé, Paris, 2007

 Cahier d'Identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Grand D., Boudot J.-P., Doucet G., Biotope, Mèze, 2014

Die Libellen Europas. H. Wildermuth,A. Martens, Quelle&Meyer, Wiebelsheim 2019

Webographie :
https://www.libellen.tv/

1. http://nature22.com/odonates22/anisopteres/orthetrum_reticule/orthetrum_reticule.html

2. http://meslibellules.fr/pagesweb/libellulidae/orthetrum/cancellatum/orthetrum-cancellatum-accueil.php


 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Insectes de chez nous

Commenter cet article
J
Ah, il n'y a pas l'étymologie du nom de genre. Bon ben, Ortho : droit, etrum : abdomen
Répondre
J
Mince j'ai écrit trop vite ????????????????????
R
Votre commentaire permettra de compléter cet article
R
Merci "Jom"
N
Article passionnant que je viens seulement de découvrir.
Répondre
R
Merci Nicole de ce commentaire et content de t'avoir fait découvrir ce bel insecte