Le Salsifis d'Orient

Publié le 27 Mai 2020

Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)
Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)

Salsifis d'Orient (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)

Le salsifis légume est très connu et ce même s’il n’est pas apprécié de tout le monde. Connaissez-vous le salsifis des prés ou son cousin le Salsifis d’Orient. Les fleurs de Salsifis sont grandes et spectaculaires, de vraies étoiles dans les prairies mais elles ne brillent que le matin.
Roland



Nom scientifique : Tragopogon pratensis subsp. orientalis (L.) Celak., 1871

Autres noms communs : Herbe aux varices, Chardon des vignes

Origine du nom : 
dérive  du mot grec  «tragos»,  qui désignait le bouc et de « pogon » la barbe, soit « barbe de bouc »  pour rappeler l’aigrette plumeuse qui surmonte ses graines et le second nom du latin « pratensis  »,  le pré.
lemot français « salsifis » viendrait de l’italien, « sassfrica » , « qui frotte les pierres », sans doute parce que ce salsifis peut se retrouver dans des pierriers.


Nom commun dialecte / allemand : Bocksbart, (à noter que  ce nom signifie la même chose que le nom latin Tragopodon) Habermark

Date de l’observation:  20 mai Oermingen

Famille de plantes : celle de la marguerite, du bleuet, du pissenlit, des centaurées. (Famille des Astéracées). Cette famille de plantes est particulière car la fleur est en fait un ensemble de fleurs réunies en une tête serrée, on dit un capitule. C’est une famille de plantes très évoluée. Elle se signale aux insectes comme une grande et seule fleur mais en fait, l’insecte visite plusieurs fleurs sur chaque capitule et plusieurs capitules. Les fleurs sont souvent munies d’aigrette ou parachute que le vent transporte au loin. Le nombre de fleurs et les aigrettes donnent de grandes facultés de dissémination. L’occupation des sols par ces plantes est plus rapide que la plupart des autres plantes. C’est pourquoi aussi de nombreuses astéracées, d’origine « exotique », sont considérées comme invasives.
Ce Salsifis  appartient à cette très grande famille de plantes astéracées qui couvre toute la planète avec ses 23000 espèces


Catégorie: Plante bisannuelle.         

Hauteur: 30  à 80 cm, grande   

Tiges et racines: la tige est souvent rameuse blanche à l’état jeune, cotonneuse puis glabre.



Feuilles: feuilles en lanières très longues de 5 à 20cm souvent enroulées en spirale à leur extrémité pointue

Feuilles et fleurs du Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)
Feuilles et fleurs du Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)
Feuilles et fleurs du Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)
Feuilles et fleurs du Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)
Feuilles et fleurs du Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)

Feuilles et fleurs du Salsifis d'Orient (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)

Floraison: de juin à octobre
 
Couleur: jaune or, grands  capitules de 3 à 5cm, solitaires au bout d’un pédoncule, non renflé.
 Elles sont comme celles du pissenlit en languette. Chaque languette est une fleur complète avec pistil et étamines
A l’envers des capitules se trouvent des bractées vertes en forme de petites feuilles lancéolées pointues.
Elles sont plus grandes pour la sous espèce « orientalis », égales  pour le « standard » ou plus petites, sous espèce « minor ».

Confusions :
Pas très facile de distinguer ces différentes espèces  même avec leurs bractées.
Le Salsifis minor possède des anthères (pointe des étamines- sacs polliniques) brunes une couleur jaune claire, et le Salsifis d’Orient  est jaune or et ses anthères jaunes avec des rayures brunes.
Cette espèce Salsifis d'Orient, décrite ici représente 96% des Salsifis présents dans les prés de notre région.

 
Fruits Les fruits sont des akènes très longs de  20 à 25 mm avec une aigrette, ce parachute blanc à roux aux soies plumeuses. Ce parachute est une adaptation de la plante pour faciliter la dispersion des  graines par le vent.
L’akène est côtelé et se prolonge par un très long bec, fin comme une aiguille.

Habitat: espèce qui apprécie les sols ensoleillés et les prairies grasses mais il pousse aussi sur des terrains secs, incultes et les pierriers.


Utilisation alimentaire: les feuilles jeunes ainsi que les jeunes pousses peuvent être consommées en salade. Les racines sont quelquefois consommées jeunes,  crues ou bouillies mais pour d’autres  sont à réserver aux petits rongeurs. Les graines sont toxiques.

Il existe des espèces potagères cultivées depuis longtemps :
Tragopodon porrifolius et T . eriospermus. Les fleurs sont violet foncé et leurs racines blanches et charnues. Un peu amères elles sont consommées parles amateurs.

Utilisation médicinale:
Ce Salsifis était utilisé comme dépuratif, draineur sanguin et cutané,  diurétique, soulager la vésicule biliaire, et guérir certaines dermatoses.
Le site de référence wikiphyto ne cite pas cette plante dans sa liste de plantes médicinales, donc attention.



Statut de protection : plante commune dans notre région mais devenue très rare en Picardie  et Aquitaine où elle est protégée.


 

Texte et photos Roland Gissinger (Anab)



Sources bibliographiques voir index biodiversité

Fruits de Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)
Fruits de Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)
Fruits de Salsifis d'Orient  (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)

Fruits de Salsifis d'Orient (Tragopogon pratensis subsp. orientalis)

Fleur de Salsifis à feuilles de poireau (Tragopodon porrifolius)

Fleur de Salsifis à feuilles de poireau (Tragopodon porrifolius)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Commenter cet article