La Mauve alcée (Malva alcea)

Publié le 20 Septembre 2020

Mauve alcée (Malva alcea)- Photos Nicole Hoch (Anab)
Mauve alcée (Malva alcea)- Photos Nicole Hoch (Anab)

Mauve alcée (Malva alcea)- Photos Nicole Hoch (Anab)

Nom scientifique : Malva alcea L.1753


Origine du nom :Nom latin « malva. Du Grec Malakhe = "mauve" par allusion à la couleur des fleurs ou de Malaxo = "qui adoucit", allusion aux propriétés émollientes de la plante et de « alkaia » mot latin désignant la mauve..



Nom commun dialecte / allemand : Rosenmalve

Noms anglais : Greater Musk Mallow

Date de l’observation:  le 4 septembre à Mulcey(57) - sortie Anab  


Famille de plantes :  sa famille est celle des  
Malvacées qui contient 5000 espèces la plupart tropicales.

En Europe les mauves, guimauves, roses trémières forment la sous famille des malvoïdées et   se ressemblent beaucoup avec leurs 5  pétales, 5 sépales  et nombreuses étamines soudées à leur base  (par le filet).
Il existe des plantes tropicales  très connues dans cette famille des 
Malvacées  et très utiles comme le cacao, Theobroma cacao, avec lequel comme tout le monde le sait on fabrique  le chocolat, difficile de s’en passer…, le coton, les baobabs qui sont mal en point avec le changement climatique.
Autres espèces  connues :
- l’hibiscus   ou Rose de Chine (plus de 650 espèces différentes) et
- le jute, Corchorus olitorius, dont on utilise les fibres pour faire les fameux sacs en jute.


Catégorie: Plante vivace, grâce à des bourgeons souterrains

Hauteur: 7 à 150 cm

Tiges et racines:
 atteignant 1 mètre, dressées, arrondies .

Feuilles:  Plante polymorphe.

 les feuilles inférieures sont arrondies à cordiformes,  feuilles supérieures palmatipartites possédant 5 lobes à segments incisés-dentés.

Fleurs et fruits (fromageons) de Mauve alcée (Malva alcea)- Photos Nicole Hoch (Anab)
Fleurs et fruits (fromageons) de Mauve alcée (Malva alcea)- Photos Nicole Hoch (Anab)

Fleurs et fruits (fromageons) de Mauve alcée (Malva alcea)- Photos Nicole Hoch (Anab)

Floraisonde juin à septembre
 
Couleur:
Les grandes fleurs (35 - 60 mm) rose vif. Les pétales varient autour du mauve (roses, lilas, violacés) et bleuissent à la dessiccation Les fleurs sont isolées à l'aisselle des bractées supérieures. En plus d’un calice elle possède  un calicule formé de trois pièces libres ovales très peu velues sur le dos.

Corolle 3-4 fois plus longue que le calice.

.

Confusion : Elle n'a  pas l'odeur musquée caractéristique de sa cousine la Mauve musquée,  Malva moschata. Les feuilles ont des lobes beaucoup plus larges, non linéaires.

 Fruits :   
Les carpelles sont généralement glabres,  ou un peu hérissés parfois velus, ridés, noircissant à maturité.


Habitat

Bois, haies, prés, surtout calcaires, dans toute la France et en Corse. Europe centrale et méridionale.

Protection :    assez commune dans nos régions de l’Est. Rare et protégée en Corse, Nord Pas de Calai, Picardie et Limousin. Classée Znieff en Bretagne et Charente –Poitou.

Les ZNIEFF , Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique ont  pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation.


Utilisation alimentaire : toutes les parties tendres y compris les fleurs se cuisinent crues en salades ou cuites comme légumes. Fraîches elles font un joli décor pour des plats ou salades sauvages.
Les fruits ou fromageons se mangent aussi quand ils sont jeunes.

 

Utilisation médicinale et toxicité :

composition : Connue depuis l’antiquité et dès le 8 ème siècle avant notre ère,  pour ses propriétés calmante, émolliente et laxative.
Les pythagoriens grecs voyaient en elle une plante sacrée qui guérissait tous les mots, d’où son nom plus tard « omnimornia » en Italie

L’utilisation de la Mauve sylvestre est bien documenté mais celui de cette Mauve alcée très peu. Comme la plante est voisine il est probable que ses propriétés sont proches, mais cela reste à démontrer.

Principes actifs : contient des mucilages qui ont la propriété de gonfler en formant un gel. Les gels  forment un pansement pour l’estomac  quand ils sont consommés.
Ils  protègent du redouté Helicobacter pylor responsable de l’ulcère d’estomac.
Mauve sylvestre utilisée aussi contre les affections de la gorge et de la bouche.

Les nombreux flavonoïdes qu’elle contient : flavones, scopoleine, querétine, malvidine et  3 glucoside expliquent ses propriétés  antibactériennes  (infections cutanées) , propriétés rénales,  vulnéraire.


Il faudra consulter un médecin avant toute utilisation et éviter ainsi des effets indésirables simples ou croisés avec l’usage de médicaments.


 

Présentation de textes tirés de Wikipedia et photos sauf mention Nicole Hoch (Anab)



Sources bibliographiques voir index biodiversité

La Mauve alcée (Malva alcea)
La Mauve alcée (Malva alcea)
La Mauve alcée (Malva alcea)
La Mauve alcée (Malva alcea)
La Mauve alcée (Malva alcea)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs roses

Commenter cet article