Le Caloptéryx vierge - Hommage à notre ami Hans-Jürgen de l'Anab

Publié le 1 Novembre 2020

Hans-Jürgen Blum - Photos Nathalie N.
Hans-Jürgen Blum - Photos Nathalie N.
Hans-Jürgen Blum - Photos Nathalie N.

Hans-Jürgen Blum - Photos Nathalie N.

Cet article est un peu spécial. Je voudrais en faire un « article hommage » à notre collègue Hans-Jürgen Blum disparu la semaine dernière. "Hans", comme il se prénommait lui-même,  était d'origine allemande (cela s'entend dans son prénom) et  parfaitement  francophone.

Hans est bien connu de nos lecteurs. Il a écrit sur ce blog de nombreux articles sur les libellules dont il était un fervent défenseur et amateur. Il a traduit un guide photo sur les libellules et le texte d’un film de son ami odonatologue réputé, Dirk Pape Lange. Il nous a donné ses photos pour d’autres articles sur des plantes, insectes, batraciens, et oiseaux.
En plus d’être un expert des libellules, Hans nous épatait tous par sa connaissance très large du monde de la nature. Comme ingénieur agronome, il en connaissait très bien le fonctionnement général. Comme naturaliste, il savait identifier de très nombreuses plantes, insectes, oiseaux, animaux.
Il nous en donnait la preuve en démasquant systématiquement tous  les quiz, ou presque, proposés le jeudi sur notre blog. Il était un ardent et très paisible défenseur de la nature. Il ne manquait jamais de faire appel au bon sens pour la protéger.
Hans était surtout  une belle personne, bienveillante, généreuse, ouverte, et qui avait le sens de l’humour.
C’est peu dire que notre peine est grande, que nous sommes tristes et que  sa perte ne sera pas comblée pour nous.

Au nom de notre association dont il faisait partie, je présente à sa famille et à ses amis nos sincères condoléances et nos amitiés.

En hommage à Hans j’ai rédigé cet article du Caloptéryx vierge qu’il voulait écrire au mois d’août et pour lequel  je lui avais envoyé ces photos à la  fin juillet. . J’ai repris des éléments de l’un de ses anciens articles.  Hans, si tu lis cet article depuis là-haut,  s’il te plait, sois indulgent avec moi, je n’ai pas toutes tes connaissances, ni fait d'aussi belles photos que toi.


Roland

 

Mâles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)-
Mâles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)-
Mâles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)-

Mâles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise (Calopteryx virgo)-

C'est en ce moment, la fin de saison de la nature. Près des milieux aquatiques,  les dernières  libellules virevoltent  si la température est suffisante.

Parmi ces insectes que l'on peut observer déjà au printemps, il y a le Caloptéryx vierge, visible dès le mois d'avril.

 

Nom scientifique : Calopteryx virgo (Linnaeus, 1758)

Origine du nom : du grec « kalos » beau et « pteryx » ailes, du fait de la coloration magique des ailes, et du latin  « virgo » qui signifie «vierge,  sans tache » allusion à une couleur uniforme des ailes. Ceci est à l’opposé de son cousin, Calopteryx splendens qui a une grande tache colorée sur les ailes.

Autres noms communs : La Demoiselle vierge, la Louise  

Nom allemand : Blauflügel-prachtlibelle

Nom anglais : Beautiful Demoiselle

 

Classification :

 

Le Caloptéryx vierge est un insecte, du groupe des libellules. Le terme « libellules » est couramment utilisé pour nommer les insectes appartenant à l'ordre des ODONATES, qui regroupe "les libellules vraies" ou Anisoptera et "les demoiselles"  ou Zygoptera.

Calopteryx virgo est une demoiselle, de l'ordre des Zygoptera,  de la famille des Caloptéryx ou   Calopterygidae.

 

Taille totale : 45- 54 mm pour une envergure de 70 mm pour un poids plume de 4 mg

 

Période de vol : avril à octobre

 

Identification :

Parmi les demoiselles d'Alsace et Lorraine c’est la seule avec des ailes entièrement colorées en bleu à reflets métalliques et, comme toutes les demoiselles, zygoptères, repliées au repos au dessus de l’abdomen. Difficile de ne pas l’avoir vue au moins une fois le long d’un ruisseau. Son thorax est de même couleur et les pattes sont noires. Les yeux sont particuliers car en position latérale, sur le côté de la tête. Les femelles ont des ailes  de couleur brune avec des reflets métalliques tout comme leur abdomen. Elles possèdent une tâche blanche en losange de couleur blanche à l’extrémité des ailes appelée pterostigma.


Il existe une variété méridionale le Caloptéryx méridional,
Calopteryx virgo meridionalis dont la base des ailes est semi-transparente (hyaline).

Confusion possible :
avec le Caloptéryx éclatant (Calopetryx splendens) . Celui-ci a des ailes colorées seulement sur une tache centrale chez les mâles. Il reste que les femelles sont d’aspect et de couleurs très voisines pour ces deux caloptéryx. Celles de C. virgo sont un peu moins larges.

 

femelles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)-
femelles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)-
femelles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)-
femelles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)-

femelles de Caloptéryx vierge, laDemoiselle vierge, la Louise (Calopteryx virgo)-

Mâle de Caloptéryx vierge, la Demoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)-

Mâle de Caloptéryx vierge, la Demoiselle vierge, la Louise (Calopteryx virgo)-

Mâle de Caloptéryx vierge, la Demoiselle vierge, la Louise   (Calopteryx virgo)- Hommage de Nicole à Hans

Mâle de Caloptéryx vierge, la Demoiselle vierge, la Louise (Calopteryx virgo)- Hommage de Nicole à Hans

Mâle de Caloptéryx éclatant  (Calopteryx splendens)

Mâle de Caloptéryx éclatant (Calopteryx splendens)

Biologie :

Après une phase de maturation, les mâles et femelles se rejoignent sur la rivière. Les mâles, sont  territoriaux. Les femelles en circulant dans leurs territoires signalent par leurs mouvements leur volonté de s’accoupler sur ce territoire pour y pondre. Les mâles saisissent les femelles à l'aide des appendices anaux derrière la tête et forment un tandem et le cœur copulatoire pour transférer le sperme. L’accouplement dure de 30 secondes à cinq minutes plusieurs fois par jour jusqu’à leur mort. Le mâle surveille sa partenaire pendant la ponte en défendant son territoire contre d’autres mâles. La femelle pond jusqu'à trois centaines d'œufs dans les tiges de la végétation immergée ou flottante comme des renoncules pourvu qu’elles soient humides. C'est une ponte dite endophyte : A l'aide de son ovipositeur la femelle insère les œufs dans le tissu végétal

 Moins de 2 à 5 semaines plus tard les œufs éclosent et la période larvaire suivante dure un ou deux ans, parfois trois. Une succession de 10 à  12 mues est nécessaire avant d'atteindre le dernier stade larvaire.
Les larves sont carnivores et se nourrissent  d'autres invertébrés comme des insectes et poissons de très petite taille.
La larve aquatique en forme de bâtonnet possède trois appendices en bout de queue en forme de plume. Elle a des antennes très longues (les premiers segments) et de longues pattes. Elle hiverne dans la boue.
La mortalité des larves est très importante si la teneur en oxygène de l’eau est faible.

Le Caloptéryx vierge passe la plus grande partie de sa vie en stade larvaire dans l'eau. Les larves se développent dans la végétation immergée et parmi les plantes en décomposition au fond de l'eau. Au dernier stade larvaire  intervient la métamorphose, une transformation morphologique et physiologique profonde en quelques jours. La taille du corps atteint plus de 17 mm. Le corps de l'insecte adulte prend forme à l'intérieur de son enveloppe de chitine(ou nymphe). L'émergence est la dernière mue. La larve grimpe sur une tige d'une plante aquatique pour se libérer de l'enveloppe larvaire et devient l'insecte aérien ou imago.

Adultes :
Le Caloptéryx vierge dont nous admirons la beauté, la couleur et la voltige d’acrobate aérien défend son territoire. Pour se nourrir, il chasse des insectes en plein vol à partir d'un perchoir et revient souvent au même endroit. Ses  proies sont surtout des diptères comme les moustiques.


 

Habitat et  Abondance :

 

Calopteryx virgo est une espèce que l’on trouve près des petits  à moyens cours d’eau plus rapides et plus frais que ceux qui abritent les autres espèces. Typiquement il vit près des zones boisées des cours d’eau. Cette exigence  est liée à la surface disproportionnée de ses ailes, bien plus larges que celles des autres demoiselles. Ce caloptéryx   est plus sensible aux bourrasques de vent Il est  présent dans presque toute l'Europe excepté certaines zones proches de la méditerranée comme le plateau d’Anatolie. C'est l'une des libellules les plus fréquentes en Alsace et Lorraine. L'espèce est présente partout.

 

Protection :

 

Calopteryx virgo n'est pas une espèce menacée en France et donc non protégée par la réglementation. Son abondance s'explique par le large spectre de milieux aquatiques qu'elle peut habiter. Elle subit cependant le risque de la disparition importante des zones humides. Cette espèce est sensible à la pollution de l’eau et à la diminution d’oxygène dissous dans l’eau. Une rivière avec beaucoup de rejets agricoles, azote et phosphate, riche en algues liées aux boues de pollution organique ne peut abriter cette espèce.




Texte,  photos, Roland Gissinger (Anab) -  Relecture Bernard Weinzaepflen
 

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Insectes de chez nous, #On parle de nous

Commenter cet article
G
A l'évidence un homme précieux nous a quittés...J'ai souvenir du sujet sur le "gomphe gentil", traité ici, qui m'avait beaucoup intéressé et fait découvrir des choses insoupçonnées. ... Il est vrai que les libellules ont une "vie privée" très méconnue du grand public.<br /> Heureusement ce sont les amoureux de la nature comme lui qui comblent nos lacunes avec leur passion et leur érudition.<br /> Il a apporté beaucoup, et nous manquera indiscutablement ... Merci à lui, merci à vous , Hans. Reposez en paix.
Répondre
A
Merci Gérard et merci à vous tous de vos commentaires et messages chaleureux suite à cet article. Je réponds au nom de la famille d'Hans et de ses amis . Je sais que ces manifestations de sympathie sont importantes pour elle et eux et vont les réconforter.<br /> <br /> Roland
M
Bonne fête, Hans !
Répondre
R
Émouvant hommage.
Répondre
B
Hans sera content de cet hommage.
Répondre
G
Merci pour cet article. J'appréciais beaucoup Hans-Jürgen, la personne humble qu'il était, le curieux, passionné, érudit de la nature qui nous comblait de ses connaissances.<br /> Tu manqueras à tous Hans-Jürgen.
Répondre