Mélitte à feuilles de Mélisse

Publié le 6 Décembre 2020

Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)
Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)

Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)

Tige et feuille de Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)
Tige et feuille de Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)

Tige et feuille de Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)

Bernard nous fait découvrir cette plante pas très fréquente en Alsace.et absente de notre Alsace Bossue. Vous la rencontrerez facilement ailleurs dans le grand Est comme en Meuse ou dans des régions calcaires. Cette plante est facile à identifier. Dans la famille du thym et de la sauge, la Mélisse est celle qui possède les plus grandes fleurs en  France. Elles sont bigarrées de blanc et de rose.
 Roland


Nom scientifique : Melittis melissophyllum L., 1753

Origine du nom : le nom de genre « Melittis » vient du grec « melissa»,  l’abeille pour rappeler ses qualités mellifères et son nom de genre vient du latin  « melissophyllum»  littéralement feuille des abeilles. Ce mot a été transformé dans le  nom commun par « feuille de Mélisse ».

Autres noms : Mélisse des bois, Mélisse sauvage.

Nom commun dialecte / allemand : Bienensaug, Honigblatt,(D : Immenblatt)

Nom anglais : Bastard Balm

Date de l’observation:  le 6 juin au pied des Vosges à Lauw (68)


Famille de plantes : celle de plantes souvent très odorantes comme les lavandes, le thym, le Basilic, , la Sarriette, la Sauge, les lamiers, les galeopsis, c'est celle des Lamiacées.

C’est une famille homogène qui comprend 6000 espèces de par le monde réparties en 210 genres.
Caractéristiques communes : des huiles ou essences aromatiques sont contenues dans des glandes réparties sur la surface des feuilles  ou à la base de poils glanduleux.
Les feuilles sont opposées et les fleurs réunies sur un point de la tige carrée, assemblages dénommés verticilles.
La forme de la fleur est de symétrie bilatérale (ou zygomorphe) avec 5 pétales soudés en une corolle à deux lèvres plus ou moins distinctes.
La fleur comporte 4 étamines,  plus quelquefois 2 supplémentaires. L’ovaire possède 4 ovules bien symétriques qui donneront un tétrakène.



Catégorie: Plante vivace à souche traçante, velue, à  forte odeur (de coumarine pour certains)  obtenue en froissant les feuilles.

Hauteur: 20  à 70  cm

Tiges et racines: tige quadrangulaire, à poils hérissée, non rameuse, terminée par des fleurs.

Feuilles: sont opposées par paires, ovales, crénelées à dentées en scie, de 3 à 9 cm de long pour 2 à 6 cm de large. Elles sont  à pétiole court.

Détails fleur de Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)
Détails fleur de Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)

Détails fleur de Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)- Photos Bernard Weinzaepflen (Anab)

Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)-
Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)-

Mélitte à feuilles de Mélisse (Melittis melissophyllum)-

Floraison: de mai  à août  
 

Couleur des fleurs: blanche et  rose, sur un pédicelle. La corolle est grande, 30 à 45 mm, constituée de pétales soudés en forme de bouche ouverte et à tube très élargi.
La lèvre supérieure, souvent blanche est couverte de fins poils glanduleux et entière. La lèvre inférieure est souvent rose. Elle est découpée en trois lobes presqu’égaux.
La lèvre supérieure abrite  sous son "casque" 4 étamines et le pistil… Les fleurs sont entourées à leur base d’un calice à 5 dents triangulaires couvertes de poils glanduleux.
Les fleurs sont groupées en verticilles par une à trois à l’aisselle des feuilles du haut de la plante sur un même côté.

La plante est mellifère et pollinisée par différents types de papillons, de bourdons ainsi que par des diptères comme les syrphes. Les abeilles domestiques ont du mal à profiter de la Mélisse comme source de nectar étant donné la longueur de leur langue.


Confusion : non, aspect unique

Fruits : les fruits sont des akènes un peu velus  de 5 mm réunis par 4 dans le fond du calice.


Habitat: c’est avant tout une plante qui aime les sols calcaires, la chaleur  et les arbres. Elle est forestière (bois clairs de feuillus),  habite à  l’ombre des  lisières et des haies jusqu’à 1400m.


Protection : Elle est protégée en Picardie car en danger (EN) et classée Znieff dans 3 régions Alsace, Aquitaine, Haute Normandie, Midi-Pyrénées, Picardie.
Les ZNIEFF , Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique ont  pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation. (Source Inventaire National du Patrimoine Naturel)

Usage jardinerie : plante décorative et recherchée pour son odeur


Utilisation alimentaire : feuilles crues dans une salade mais elles sont un peu amères

Utilisation médicinale et toxicité :
Composition :  flavonoïdes, polyphénols, présence de précurseurs de la coumarine (anticoagulant),
Dérivés de monoterpènes irioïdes aux noms très communs ()- 
J)  nom d’’harpagoside et d’harpagide ’ aux propriétés inflammatoires et antalgiques.

selon wikiphyto
Sédative et même légèrement hypnotique, antiseptique, antispasmodique,
indications de la plante entière (phytothérapie)
Anxiété, troubles du sommeil,  Infections des yeux : blépharites, conjonctivites en applications locales



Comme toujours il faut rester prudent avant de se fier aux propriétés supposées et ne pas l’utiliser à des fins thérapeutiques sans avis médical.
 

Photos sauf mention et relecture article, Bernard Weinzaepflen (Anab)
Texte Roland Gissinger (Anab)


Sources bibliographiques voir index biodiversité

Commenter cet article
H
merci pour cette information car je pensais que c'était une plante invasive par sa ressemblance avec une autre plante dont j'ignore le nom et qui est classée invasive .
Répondre
R
Merci Heintz de cette appréciation. Tu as tout à fait raison la fleur de Mélisse ressemble beaucoup à celle de la Balsamine de l'Himalaya, puissante invasive.<br /> Cette dernière est bien plus grande et mesure rarement moins de 70 cm, plutôt 1.5 à 2 mètres. <br /> Critère simple elle est glabre et sans odeur alors que notre Mélisse est velue et odorante<br /> <br /> http://naturealsacebossue.over-blog.com/2016/09/la-balsamine-de-l-himalaya-l-impatiente-glanduleuse-une-plante-invasive-ou-peste-vegetale.html