Tanaisie commune, Sent-bon

Publié le 9 Décembre 2020

Capitules et plants de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)
Capitules et plants de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)
Capitules et plants de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)

Capitules et plants de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)

La tanaisie est une plante assez grande dont les fleurs forment des petits disques jaunes serrés. Dans d’autres pays le nom commun correspond à cette forme mais avec une dénomination proche « bouton de chemise ». Elle est assez fréquente dans notre région et présente jusqu’à la fin de l’automne. Si vous froissez ses feuilles vous sentirez cette odeur agréable en portant  vos doigts sous votre nez. Vous ne pourrez plus alors la confondre avec d’autres plantes ni l’oublier.

 Roland

Nom scientifique : Tanacetum vulgare L., 1753

Origine du nom : vient du grec « tanatos», « la mort », ou « mortelle »,  en opposition aux fleurs, les Immortelles, voisines de cette espèce ou bien pourrait venir de la croyance à l’Antiquité que cette plante garantissait l’immortalité. « vulgare » signifie, « commun ».
Autres noms communs : barbotine, Herbe amère, Herbe de saint Marc, Herbe aux vers.


Nom commun dialecte / allemand : Wurmkraut, Gemeiner Rainfarn

Noms anglais :
Tansy

Date de l’observation:  le 25 novembre à Sarre-Union


Famille de plantes : celle de la marguerite, du bleuet, du pissenlit, des centaurées. (Famille des Astéracées anciennement Composées). Cette famille de plantes est particulière car la fleur est en fait un ensemble de fleurs réunies en une tête serrée, on dit un capitule. C’est une famille de plantes très évoluée. Elle se signale aux insectes comme une grande et seule fleur. L’insecte visite plusieurs fleurs sur chaque capitule et plusieurs capitules. Les fleurs sont souvent munies d’aigrettes ou parachutes que le vent transporte au loin. Le nombre de fleurs et les aigrettes donnent de grandes facultés de dissémination. L’occupation des sols par ces plantes est plus rapide que la plupart des autres plantes. C’est pourquoi de nombreuses astéracées, d’origine « exotique », sont considérées comme invasives.


Catégorie: Plante vivace, très aromatique, hémicryptophyte (plante aérienne dont les bourgeons persistent  au niveau du sol pendant l’hiver).

Hauteur: 50  à 120 cm

Tiges et racines: tige très feuillée, vigoureuse, anguleuse, sillonnée et rougeâtre. La tige est issue d’un rhizome traçant et peut descendre jusqu’à 90cm de profondeur. L’ensemble des tiges issues de ce rhizome forme des touffes qui peuvent devenir envahissantes  (mais pas invasives).

Feuilles: ovales allongées, très découpées (pennatiséquées) en une douzaine de folioles à dents pointues. Elles mesurent jusqu’à 20 cm de long pour 10 cm de large. Les feuilles produisent une forte odeur de camphre au moindre froissement. Elles sont glabres et  sessiles-embrassantes dans le haut de la plante.


 

Feuilles de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)
Feuilles de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)

Feuilles de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)

Capitules de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)
Capitules de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)
Capitules de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)

Capitules de Tanaisie commune, Sent-bon (Tanacetum vulgare)

Floraison: de juillet  à novembre
 
Couleur: plante avec de petits capitules plats, de couleur jaune d’or de 0.7 à 1.3 cm de diamètre et 5 à 6 mm d’épaisseur groupés en corymbes denses au haut des tiges. Les capitules en forme de disques rassemblent une centaine de petites fleurs en tubes seulement visibles à la loupe. Les fleurons femelles sont situés à la périphérie, les autres sont hermaphrodites (mâle et femelle)  Le capitule est entouré  de petites feuilles coriaces appelées bractées.
Pollinisation : par les insectes variés, abeilles, diptères (différents types de mouches), coléoptères. Le nectar est très accessible  et le pollen abondant.

Confusion : plante facile à reconnaitre. Il existe d’autres tanaisies en particulier la Grande camomille (Tanacetum parthenium) à fleurs jaunes et blanches.

Fruits : les fruits sont des akènes ovoïdes à 5 côtes, de 1 mm sans plumeau. Leur dissémination se fait par le vent et les animaux.

Habitat: plante de milieux secs comme les bords des chemins, des voies ferrées, des canaux et les terrains incultes.
Originaire du Caucase et de Sibérie elle  a été introduite en Europe de l’Ouest  par les invasions Huns et autres Barbares.

Statut de protection : Elle est assez commune France surtout dans le nord du pays plus rare dans l’ouest et le sud.
Elle est  classée Znieff en Poitou-Charentes.
Les ZNIEFF , Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique ont  pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation. (Source
Inventaire National du Patrimoine Naturel)


Utilisation horticole et agricole : sa couleur, son odeur et ses propriétés en font une plante indispensable au jardin. Elle est une répulsive efficace contre les doryphores qui attaques les pommes de terre (60 à 100% de réduction).Les animaux domestiques, bétail et ruminants évitent de la brouter.
 
Usages  alimentaires et domestiques
Cette plante a de tout temps été utilisée en infusion ou tisane en raison de son odeur et de ses propriétés médicinales.
Dans l’Histoire ancienne les épices comme le poivre, la noix de muscade, la cannelle étaient rares et très chers. La Tanaisie était utilisée en substitution pour aromatiser les œufs, les pâtisseries, desserts ou les viandes en raison de son fort pouvoir aromatique.
Dans les pays du Nord et en Angleterre, le pudding de Carême est préparé avec de la Tanaisie.
Nos anciens utilisaient sa forte odeur pour éloigner les mouches, les mites et les puces. Pour cette raison, ils intercalaient des feuilles dans la paille des matelas et la niche du chien et litières des animaux domestiques. Pour assainir toute la maison ils pendaient de gros bouquets au plafond et dans les armoires.
Dans certains pays les enfants jouaient avec ces disques jaunes compacts et réguliers comme avec des jetons ou des boutons.

Ecologie :
De nombreux insectes sont des spécialistes de la Tanaisie comme le Coléoptère de la tanaisie, Cassida stigmatica, la Chrysomèle de la tanaisie, Galeruca tanaceti ainsi que plusieurs papillons de nuit comme par exemple Coleophora tanaceti. Il existe même un champignon de la rouille, Puccnia tanaceti qui est spécialiste de la Tanaisie.

Usages  médicinaux:


Composition selon wikiphyto

  Huile essentielle (0,6 % de la plante sèche) riche en thuyone (cétone terpénique) élément toxique, camphre, artémisacétone

  Lactones sesquiterpéniques (principes amers) arméfoline, artémorine, chrysanthémine, costunolide, parthénolide, tanacétine, vulgarolide

  Tanins

  Flavonoïdes : apigénine-7-glucoside, lutéoline-7-glucoside, épatiline, cosmosiine, cynaroside, orientine, tilianine

  Acide caféique, acide chlorogénique, acide isochlorogénique

  Polyines


Propriétés médicinales selon wikiphyto
L’huile de Tanaisie est un poison puissant et les lactones décrites plus haut peuvent provoquer des allergies et intoxications sévères.
Certains professionnels comme les fleuristes peuvent en être affectés.
Traitement contre les vers ou anthelminthique mais l’innocuité n’est pas garantie même si c’est un usage datant de l’antiquité

Emménagogue  (régularise le cycle menstruel)

Activité cholérétique (acide caféique)

Antiparasitaire externe

Antiviral contre l’herpès avec la présence de dérivés de l’acide caféique.

Légende :
La plante était censée éloigner les parasites. Une croyance anglaise déclinée de ce pouvoir  était que des feuilles glissées dans les pages du  missel repoussaient le diable !


 

Texte et photos Roland Gissinger (Anab) - relecture Bernard Weinzaepflen



Sources bibliographiques voir index biodiversité
 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Commenter cet article
D
Comme le faisait ma grand-mère, je mets des fleurs et des feuilles de tanaisie dans mon armoire à linge pour éloigner les mites! Et ça fonctionne!<br /> Parfois j'y mêle des fleurs de lavande.<br /> Merci pour tous ces articles et superbes photos!
Répondre
A
Merci Dominique de ce témoignage. Il montre que ceux qui nous ont précédé avaient de bonnes connaissances sur la nature et le pouvoir des plantes par exemple. Le "High tech" ne fait pas tout.<br /> et merci d'apprécier nos articles.<br /> <br /> Roland