Présentation de la famille des Cactaceae

Publié le 4 Juin 2021

Présentation de la famille des Cactaceae

Article original paru  sur tpecactusabk


Les Cactus, Cactées ou encore Cactacées (Cactaceae) forment une famille de plantes à fleurs. Ce sont presque toutes des plantes xérophytes qui stockent dans leurs tissus des réserves de « suc » pour faire face aux longues périodes de sécheresse et résister à de grands déficits d’eau. On dit que leurs tissus sont succulents, on parle alors de plantes succulentes.

L’appartenance d’une plante à la famille des Cactaceae se détermine principalement par la présence de points végétatifs appelés aréoles, sortes de dépressions dans l’épiderme garnies de laine ou de duvet d’où sont issus les segments ou rejets, les fleurs ou les épines.

Afficher l'image d'origine

Une aréole, principal critère d’appartenance à la grande famille des cactus.

Detail of cactus spines (Echinopsis deserticola)

Détail de la spination, de l’apex et des aréoles d’un Trichocereus deserticola.

Cette famille est composée de près de 2360 espèces et sous-espèces différentes réparties en 177 genres différents (selon J. Lodé) tous originaires d’Amérique. On constate une extraordinaire diversité de forme, de taille, de fleurs et enfin de spination (les épines) chez les cactus.

Copiapoa cinerea cactus at the Atacama coast near TaltalAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineArchivo:Cactus (Opuntia ficus-indica), Acatlán, Hidalgo ...ariocarpus

La diversité de la famille des Cactaceae du haut gauche au bas droite: Copiapoa, Pachycereus, Pereskia, Lophophora, Opuntia, Ariocarpus.

Les différentes espèces sont réparties entre le 58ème degré de latitude et le 52ème degré de latitude Sud. Les cactus croissent des Rocheuses canadiennes à la Patagonie, des déserts côtiers et donc du niveau de la mer aux plateaux andins et mexicains culminant à près de 4850 mètres d’altitude.

cactus habitat range

Dans la plupart des cas, ces plantes vivent dans un substrat très minéral, voire à même la roche et sont exposées à un ensoleillement continu car elles vivent sur des zones dénudées de végétation. D’autres vivent sous un ensoleillement partiel, protégées par des herbes, broussailles et arbustes et font alors partie d’une végétation xérophyte.

Cependant, on peut tout de même noter la présence de cactées épiphytes, plantes qui ne sont d’ailleurs que très peu succulentes et qui vivent parfois dans des poches d’humus.

Carte de la répartition des Cactaceae. A noter que de grands nombre de cactus croissent désormais tout autour du Monde en tant que plantes invasives et ce, à cause de l’Homme. Cependant, des Rhipsalis prolifèrent en Afrique depuis des milliers d’année / millions d’années, l’origine de la répartition de ces plantes dans l’ancien monde discutée.


Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origineFlora y Fauna del Norte de Chile, Altiplano y Desierto

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Les différents types d’habitats. (désert de l’Atacama, Patagonie, sierra madre occidentale , altiplano, désert de chihuahua, guatemala)


Les conditions climatiques auxquelles les Cactées sont soumises varient énormément selon leur distribution géographique. C’est pourquoi nous nous focaliserons essentiellement sur les cactus vivant en milieu hyper-aride, aride et semi-aride car ce sont ceux qui sont les plus adaptés aux  sécheresses.

  • hyper-aride (10 à 15 mm de précipitations par an, en moyenne)
  • aride (50 à 150 mm par an dans la zone tropicale, répartis de manière saisonnière en averses)
  • semi-aride (rythme saisonnier, jusqu’à 500 mm de pluie par an)

 

Une des caractéristiques principales des différentes zones arides est que les précipitations sont réparties de manière saisonnière. Les plantes subissent donc de violentes alternances entre périodes sans aucun apport en eau et périodes aux précipitations fréquentes.

 

Diagramme climatique, San Pedro de AtacamaCourbe de températures et de précipitations à San Pedro de atacama (3ème « highly concentrated area, » sur la carte de répartition des Cactaceae en partant du haut)

Diagramme climatique, Nuevo LeonCourbe de températures et de précipitations au Nuevo Leon. ( 1ère « highly concentrated area » en partant du haut)

 

Diagramme climatique, Tarija


Courbe de températures et de précipitations à Tarija. (2ème « highly concentrated area » en partant du haut)

Survivre en milieu aride (semi-aride et hyper-aride) induit le fait d’être en mesure de résister à de longues pénuries d’eau et plus particulièrement à l’absence de précipitations pendant de longues périodes, à une exposition directe aux rayons du soleil ainsi qu’à de violentes hausses de température

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité hors région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article