Le Géranium découpé, le Géranium à feuilles découpées

Publié le 30 Juin 2021

Fleur et feuilles de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )
Fleur et feuilles de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )
Fleur et feuilles de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )

Fleur et feuilles de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )

 

Le Géranium découpé est une fleur commune dans les jardins et prairies ou bords des chemins. Comment se repérer parmi tous ces  géraniums ?
Quelques éléments  pour vous aider à reconnaitre celui-ci.
Roland


 


Nom scientifique : Geranium dissectum L., 1755

Origine du nom :
du grec « geranos  » qui signifie « la grue », car les fruits ont une  forme de bec de grue et du latin  «dissectus » qui signifie « découpé », caractère particulier des feuilles  de ce géranium

Nom allemand/ dialecte: Schlitzblättriger -Storchschnabel

Noms anglais :  Cutleaf or Cut-leaved Crane's-bill


Date et lieu  de l’observation : le 22 juin à Kahlhausen

Famille de plantes : celle des géraniums, pélargoniums et autres érodiums de nos contrées et dénommées Géraniées.
Cette famille de 835 espèces distribuées en 5 genres comprend des herbes, des arbres et arbrisseaux dans les régions tempérées et subtropicales.

Résumé des critères botaniques: symétrie bilatérale des fleurs  pour le genre Pelargonium, et radiale en 5 parts, soit pentamère,  pour le genre Geranium. Le genre "Geranium" possède 5 pétales, 5 sépales, 5+5  étamines et 5 carpelles.
Le fruit est formé par la réunion de ces 5 carpelles prolongés par un « bec de grue » caractéristique (bec de cigogne pour les allemands et d'autres).
Ces plantes sont très souvent odorantes. Un pélargonium odorant  a longtemps été cultivé sous les tropiques comme à La Réunion, et l’est encore pour son huile essentielle ou essence  indispensable à la parfumerie.


Catégorie : plante annuelle

Port : plante  pubescente et ramifiée, à poils étalés ou réfléchis  à petites fleurs roses.

Hauteur : 10 à 40 cm de haut.

Tige: couverte de poils fins et glanduleuse dans le haut,  ramifiée de manière dichotomique, en deux à chaque ramification.

Feuillage : les feuilles sont opposées sur la tige par 2. Leur limbe s’inscrit dans un cercle de 2 à 5 cm. Elles sont découpées en 5 à 7 fines lanières  jusqu’à la base de la nervure principale.


 

Détail des stipules sur  une tige très velue et racine de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )
Détail des stipules sur  une tige très velue et racine de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )

Détail des stipules sur une tige très velue et racine de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )

Fleur de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )
Fleur de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )
Fleur de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )

Fleur de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )

Fruits de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )
Fruits de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )

Fruits de Géranium découpé, Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum )

 

  • Floraison : avril  à septembre


    Couleur des fleurs : rose pourpre à rose très pâle. Les  fleurs souvent groupées par deux sont composées chacune de 5 petits pétales de  4 à 6 mm, à peine échancrés et dépassant peu les sépales. Les sépales velus sont terminés par une arrête de 0.5 à 1.5 mm.
    Un des marqueurs de cette espèce  est le rapport de longueur entre le pédoncule des fleurs ( 0.5 à 3 cm)  et  la feuille correspondante. Il est plus court.

    La pollinisation est réalisée par les insectes. En alternative cette plante peut s’autoféconder, c'est-à-dire utiliser son propre pollen pour féconder ses organes femelles. (fécondation dite autogame)


    Fruits : fruit à 5 méricarpes intensément velus,  poils dressés. Ce caractère est souvent inverse, « méricarpe glabres »,  curieusement sur certains  sites botaniques. Un botaniste compétent peut-il expliquer ? Le fruit de 13 à 18 mm est long comparé à la fleur. Il a une forme de bec de grue ou de cigogne ( d’où son nom allemand)
    La dissémination est assurée par les animaux.

    Habitat : sur sols modérément sec et riche en nutriments comme des  jardins, chemins, bords des routes,  terrains argileux dont il est un bon indicateur.

    Confusion possible :
    Les fameux géraniums des jardinières n’en sont pas. Ce sont des pélargoniums venus d’Afrique du Sud et acclimatés pour la belle saison en Europe. La confusion existe depuis des siècles. Il est inutile d’en faire une fixation  comme le font certains botanistes et de vouloir changer leur dénomination actuelle.

    Pour les espèces Geranium de notre région. il existe une douzaine de géraniums  dans notre région. La distinction avec une  flore est assez facile et se fait
    - sur la taille des fleurs et de leur pédoncule
    - sur la forme et la découpe des feuilles,
    - la forme des pétales (échancrés, entiers…)
    - la disposition des fruits

    Le Géranium colombin est très voisin. Il s’en distingue par des fleurs plus longues (pétales de 7 à 10 mm) que ce Géranium découpé, par des sépales non velus et des fruits peu velus.

    Usages alimentaires : jeunes pousses et jeunes fleurs en salade. Les racines cuites sont comestibles.

    Usage médicinal : possède les propriétés communes à d’autres géraniums comme le Géranium herbe à Robert, contre le Diabète, l’Hypertension artérielle selon wikiphyto

Les géraniums font l’objet d'intenses recherches pour leurs propriétés globales, soit sur la plante entière ou sur des parties ou encore sur certains composés chimiques spécifiques  identifiés. Le plus étudié des géraniums  est  Geranium robertianum car il est très commun. Les pélargoniums font aussi l’objet de nombreuses études. Ce n’est pas le cas pour Geranium dissectum présenté aujourd’hui mais il semble que ses propriétés médicinales soient voisines.
Les géraniums élaborent des antioxydants très variés et très efficaces contre les attaques de bactéries, micro-organismes, attaques hépatiques  et de nombreux cancers.
Souvent les cancers et attaques du foie, démarrent par suite de la présence de trop de radicaux libres qui sont des  molécules hyper réactives cancérigènes.

Les antioxydants comme la vitamine C et pour notre cas,  ici des flavonoïdes ont la propriété de piéger les radicaux libres et donc de protéger des cancers.
Certains géraniums possèdent une molécule anti leishmania, Les Leishmania sont des organismes unicellulaires responsables de maladies tropicales invalidantes.

 
Composants pharmaceutiques et antioxydants des "Geranium"voir article de Avil and...

Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab) -  Relecture Bernard Weinzaepflen (Anab)

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs roses

Commenter cet article