Laitue des murailles /des murs ou Pendrille

Publié le 1 Août 2021

Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)
Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)
Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)

Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)

Feuilles polygonales typiques de la Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)

Feuilles polygonales typiques de la Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)


L’été est propice aux astéracées et en particulier à celles de couleur jaune. Cette Laitue des murailles est assez commune. Comment la distinguer des autres fleurs à allure de pissenlit ?

 Roland


Nom scientifique : Lactuca muralis (L.) Fresen.
Synonyme de Mycelis muralis (L.) Dumort.

 
Origine du nom : vient du latin « lactuca» qui était le nom général de plantes secrétant du latex ou lait et de  « muralis » qui signifie, « des murs » car cette espèce pousse souvent le long des murs. A noter que les noms communs français, allemand et anglais, reprennent ces deux particularités.

Autres noms communs : mycélis des murs, phénope des murailles, phénope des murs

Nom commun dialecte / allemand : Mauerlattich

Noms anglais :
Wall Lettuce

Date de l’observation: vue  ce 30 juillet en bonne compagnie (Anab) sur le chemin du Simserhof à Siersthal (57)

Famille de plantes : celle de la marguerite, du bleuet, du pissenlit, des centaurées. (Famille des Astéracées anciennement Composées). Cette famille de plantes est particulière car la fleur est en fait un ensemble de fleurs réunies en une tête serrée, on dit un capitule. C’est une famille de plantes très évoluée. Elle se signale aux insectes comme une grande et seule fleur. L’insecte visite plusieurs fleurs sur chaque capitule et plusieurs capitules. Les fleurs sont souvent munies d’aigrettes ou parachutes que le vent transporte au loin. Le nombre de fleurs et les aigrettes donnent de grandes facultés de dissémination. L’occupation des sols par ces plantes est plus rapide que la plupart des autres plantes. C’est pourquoi de nombreuses astéracées, d’origine « exotique », sont considérées comme invasives.
Cette Laitue des murs est considérée comme un genre  monospécifique, qui existe avec un seul représentant, « Mycelis » mais est aussi rapprochée des laitues, genre « Lactuca ».

Catégorie: Plante herbacée vivace ou annuelle, glabre, avec pruine,  à feuilles caduques.

Hauteur: 30  à 120 cm

Tiges et racines: tige feuillée, ronde souvent glauque et colorée de rouge, qui laisse apparaitre du latex blanc à la coupe ou sur une blessure.

Feuilles: allongées, très découpées (pennatiséquées) en segments géométriques à dents pointues.  La foliole terminale, à 3 ou 5 angles,  est plus longue que les autres. Elle confère une allure particulière à la feuille qui est dite « lyrée », en forme de lyre.
Elles mesurent jusqu’à 20 cm de long pour 8 cm de large. Elles sont pétiolées  mais sessiles-embrassantes dans le haut de la plante.

Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)
Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)
Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)

Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)

Fruits (akè,es) de Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)

Fruits (akè,es) de Laitue des murailles /des murs ou Pendrille (Lactuca muralis)

Floraison: de mai  à septembre
 
Couleur: plante avec des petits capitules plats, de couleur jaune citron de 1 à1.4cm de diamètre et 4 à 5 mm d’épaisseur rassemblés en panicules très lâches au haut des tiges. Les capitules en forme de disques rassemblent 4 mais en général 5 fleurons. En regardant de près vous verrez qu’il s’agit de petites fleurs aux pétales soudés. La fleur, qui a une allure de languette, est dite ligulée et est terminée par 5 dents. Le capitule est entouré  de petites feuilles appelées bractées.
Pollinisation : par divers insectes, abeilles, diptères (différents types de mouches), coléoptères.
Confusion : plante bien typée, assez facile à reconnaitre parmi les nombreuses espèces à capitules jaunes.

Fruits : les fruits sont des akènes plats, noirs sans côtes, de 3 à 4 mm prolongés par un bec deux fois plus court. Le bec porte un parachute, ou aigrette blanche. Leur dissémination se fait par le vent et les animaux.
Le nombre de fruits produits par cette plante est de 500 quand elle est à à l’ombre. Il peut atteindre 11 000 en milieu ouvert et donc au soleil ! Ceci explique son classement en plante invasive dans certains pays.

Habitat: plante de demi-ombre, de milieux frais et pierreux comme les murs, trottoirs, bords des chemins, terrains incultes, mais aussi les forêts et clairières. Cette plante est d’origine européenne et présente jusqu’à  1800m. Elle est devenue cosmopolite jusqu’en Nouvelle Zélande.


Statut de protection : Elle est commune France, avec un statut LC préoccupation mineure, sans protection particulière.
 
Usages  alimentaires et domestiques
Cette Laitue des murs peut être consommée jeune en salade. Les feuilles plus anciennes peuvent être cuites et consommées en légumes.

Usages  médicinaux:

Sa composition  est très peu documentée. Elle doit être voisine de la Laitue vireuse Lactuca virosa, génétiquement très proche. Celle-ci contient du latex ou lactucarium. Ce composant séché était utilisé comme substitut faible à l’opium. Il était  fumé ou dilué dans l’eau chaude en boisson très amère.


D’après wikiphyto, la laitue vireuse, Lactuca virosa est la plante médicinale du groupe. Les composants du lactucarium sont la lactuline et la lactucopicrine. Ils ont une activité sédative, antalgique et antipaludéenne.

Comme toujours il faut consulter un médecin avant toute utilisation et éviter ainsi des effets indésirables simples ou croisés avec l’usage de médicaments.



 

Texte et photos Roland Gissinger (Anab) - relecture Bernard Weinzaepflen



Sources bibliographiques voir index biodiversité
 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Biodiversité de notre région, #Fleurs jaunes

Commenter cet article