L'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère

Publié le 15 Septembre 2021

Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)
Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)
Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)

Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)

Fleurs et feuilles d'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)
Fleurs et feuilles d'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)
Fleurs et feuilles d'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)

Fleurs et feuilles d'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)

Cet œillet  est assez commun. Il  se trouve en petites colonies sur  les terrains nus et secs, recouverts de graviers et sables.  Il est présent chez nous de manière systématique sur le ballast des voies ferrées non traitées aux pesticides.
Roland



Nom scientifique :  Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball & Heywood, 1964

 
Origine du nom : vient du grec « pethros » la pierre et « rhagia », la cassure, soit casseur de pierre ou saxifrage,  (car cette plante avait été classée dans les saxifrages au début de la classification vers 1830) et du latin « proles », la lignée, et de « fera, porter, signifiant, « qui se multiplie rapidement ».

Nom en dialecte et allemand : Sprossende Felsennelke

Nom anglais : Proliferous Pink

Date de l’observation: Willerwald le 9septembre

Famille de plantes : celle des  Caryophyllaceae, celle de l’œillet des fleuristes, des stellaires comme le Mouron des oiseaux et la Stellaire graminée. La famille comprend 80 genres  et 2000 espèces, la plupart sont des herbacées disséminées dans l’hémisphère nord, le bassin méditerranéen en particulier.

Cette famille est homogène. Les caractères communs  sont :
les feuilles opposées fixées sur des nœuds. Ce sont des épaississements d’anneaux de vaisseaux de la plante qui la rendent fragile à ces endroits.
La plupart des genres sont de symétrie 5,  axiale. Les pétales sont soudés comme chez le silène ou non.

Les graines, souvent recouvertes de picots,  sont contenues dans une capsule ouvrant avec des dents ou des fentes.

Type : plante annuelle glabre à racine pivotante

Hauteur: de 10 à 40 cm

Tige : anguleuse, dressée et grêle. Si la plante germe au printemps elle restera non ramifiée.


Feuilles: elles sont très fines (1mm), linéaires  (20 à 45mm) avec une gaine basale aussi longue que large. Les feuilles sont par paires opposées et
disposées sur des nœuds de la tige.

Capsule et graines (le D mesure  2mm de haut) - d'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)
Capsule et graines (le D mesure  2mm de haut) - d'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)
Capsule et graines (le D mesure  2mm de haut) - d'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)

Capsule et graines (le D mesure 2mm de haut) - d'Œillet saxifrage, Œillet des rochers, Œillet prolifère (Petrorhagia prolifera)

Floraison: avril à octobre

Couleur des fleurs : fleurs à 5 pétales échancrés de couleur rose pâle et non veinés.  La partie visible  (4 mm) est bien plus courte que l’onglet, très fin qui prolonge le pétale et disparait dans la gaine du calice.
Les fleurs  sont groupées de manière très irrégulière de 1 à 12 fleurs à floraison décalée, au sommet des tiges. Elles  possèdent 5 styles blancs  et 10 étamines libres.
Le calice est en cloche à 5 angles et est recouvert complètement d’écailles arrondies scarieuses.


Confusion possible : pas dans notre pays  mais possible là où coexistent plusieurs espèces de Petrorhagia


Habitat: c’est une plante indicatrice de lumière et de chaleur. Elle se trouve dans des zones arides  comme le bord des chemins, des routes, le ballast des voies ferrées, les terrains caillouteux et sableux, les friches arides.


 Fruit : une capsule elliptique  de 7 mm qui s’ouvre par 4 à 10 petites dents. Elle contient de nombreuses graines noires et aplaties de 1 à 2 mm.

 

Protection : pas de protection légale pour cette plante assez commune dans nos régions mais plus rare dans le nord et l’ouest. Elle est plante indicatrice Znieff en Haute Normandie et Picardie. Elle est classée Znieff dans 16 régions ce qui est rare.
Les ZNIEFF , Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique ont  pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation.

 
Usage alimentaire : les fleurs sont infusées pour faire du thé

Médecine : plante utilisée  pour alléger les maux de tête.



Texte et photos Roland Gissinger (Anab) Relecture Bernard Weinzaepflen (Anab)


Sources bibliographiques voir index biodiversité

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Fleurs roses, #Biodiversité de notre région

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Il me semble qu'elle soit considérée dans le Grand-Est comme étant une adventice (hors de son aire naturelle originelle, plutôt méditerranéenne). Cette année on en trouve curieusement plus que d'habitude.
Répondre
R
Merci Jean-Claude de ce complément<br /> C'est une adventice déjà bien installée puisque la Flore d'Alsace d'issler (1965) la mentionne sur "pentes sèches caillouteuses... " sans citer de localité comme il le fait pour les plantes rares.<br /> Intéressant d'avoir noté cet effet de climat annuel