La "route des grenouilles" définitivement fermée à la circulation pour protéger les amphibiens (Côtes d'Armor)

Publié le 3 Décembre 2021

La "route des grenouilles" définitivement fermée à la circulation pour protéger les amphibiens (Côtes d'Armor)

paru sur Franceinfo le 29/11/2021


C'est une première en France : dans les Côtes d'Armor, une route sera bientôt définitivement fermée à la circulation pour protéger les grenouilles. Ces amphibiens mourraient par centaines chaque hiver en empruntant cette départementale, en pleine période de reproduction. 

Près de Lamballe, la route de La Poterie (Côtes d'Armor) est l'une des plus meurtrières de Bretagne pour les amphibiens. Ils sont chaque année des centaines à disparaitre sous les roues des voitures. Pour protéger la biodiversité, la départementale 28 sera définitivement fermée. Dans le village, la décision fait débat. "Je suis pour la protection de la nature, mais il ne faut pas que les amphibiens passent avant les hommes", estime ainsi un riverain. 

 

"Montrer la voie de la préservation de la biodiversité" 

Pendant trois ans, entre décembre et mars, la période de migration pour les amphibiens, des bénévoles installaient des pièges pour les faire traverser. Près de 4 000 tritons et crapauds ont ainsi été sauvés. La route a déjà été fermée à la circulation durant les hivers précédents, mais c'est la première fois en France qu'elle le sera définitivement. "On espère montrer la voie de la préservation de la biodiversité à l'échelle nationale", commente Jérémy Allain, conseiller délégué à la biodiversité de Lamballe. La route est empruntée chaque jour par plus de 400 véhicules. Des déviations vont être mises en place, et des pistes sont à l'étude pour aménager la voie. 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Protection animale

Commenter cet article
B
Bonjour ! (Marignane 3°, ciel clair et Mistral à 4 h)<br /> Formidable ! Il y en a qui prennent au moins des responsabilités pour préserver la biodiversité ce qui n'est, hélas, pas toujours le cas. Merci.
Répondre
R
Bonjour Pierre-Jean, merci de ton commentaire; Cette route traverse une zone humide et détruit la vie aquatique. Il en existe d'autres ailleurs et des possibilités de contourner ces zones riches en biodiversité. Exemple à suivre.