Le Lin purgatif

Publié le 18 Mai 2022

Le Lin purgatif (Linum catharticum)
Le Lin purgatif (Linum catharticum)
Le Lin purgatif (Linum catharticum)
Le Lin purgatif (Linum catharticum)
Le Lin purgatif (Linum catharticum)

Le Lin purgatif (Linum catharticum)


Voici le lin purgatif une plante très petite qui passe souvent inaperçue à rechercher au milieu des autres fleurs.
Roland


Nom scientifique : Linum catharticum L., 1753

Origine du nom : vient du grec « linon », le lin et du latin   « catharticus », qui signifie « purgatif ».

Allemand/ dialecte: Purgier-Lein

Anglais : purging flax, fairy flax

Date et lieu  de l’observation : le 17 mai à Ingwiller (67)

Famille de plantes :  Le Lin cathartique fait partie de la famille des linacées  qui comprend 280  espèces réparties en 10 genres, des fleurs, de slianes et des arbres. Ces plantes sont présentes  un peu partout. Elles ont un aspect voisin des caryophyllacées, la famille de l’œillet.
Ellle est importante surtout par les propriétés du Lin cultivé, utilisé pour sa fibre et ses graines.

Catégorie : plante annuelle

Port : plante petite à fleurs blanches

Hauteur : 10 à 30 cm de haut.

Tige: très grêle,
ramifiée ou non,

Feuilles : les feuilles sont entières, opposées et sessiles (sans la petite tige qui retient habituellement  les feuilles). Parfois dans le haut de la tige elles sont alternes.  Elles sont lancéolées, ciliées et mesurent environ 1cm.

Floraison : juin à août  

Fleurs : de couleur blanche,  longues  de 3 à 6 mm et formées de 5 pétales  dont l’extrémité intérieure est effilée  et jaune.
Le calice entoure la corolle avec ses 5 sépales glanduleux (lancéolés) deux fois plus petits que les pétales.
Le pistil se termine par 5 stigmates portés par 5 styles de 0.5 mm.
Les fleurs sont penchées avant la floraison puis se redressent.


Pollinisation : par des insectes, de petites mouches et  aussi par autogamie

Fruits : fruits ronds dénommés  capsules  de 2 à 3 mm. C’est par des fentes que les graines de moins d’1 mm , lisses, s’en échappent à maturité.


Habitat : endroits ensoleillés et endroits humides, pelouses calcaires, forêts claires et sur sols secs. C’est un indicateur d’argile.

Confusion possible : oui, avec plusieurs autres petites fleurs blanches .


Statut de protection : plante commune sans statut de protection

Usage alimentaire : rien trouvé et beaucoup trop petit

Usage médicinal :
traditionnel comme purgatif en tisane. Elle provoquait des nausées et était très amère. Il n’est plus utilisé.


Le lin à valeur alimentaire et médicinal est le Lin cultivé , à grandes fleurs bleues,  Linum usitatissimum


Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab)



Sources bibliographiques voir index biodiversité

Rédigé par ANAB

Publié dans #Fleurs blanches, #Biodiversité de notre région

Commenter cet article
J
Pour la déterminer c'est souvent un vrai casse-tête pour les botanistes. On peut la confondre avec des caryophyllacées bien plus affines que les autres Linum, ce qui mène vers une impasse et peut frustrer plus d'un.
Répondre
R
Merci Jean. Claude de cette remarque qui peut s'appliquer à tous ceux qui ont cherché la première fois à connaître le nom de ce petit truc.