La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée

Publié le 26 Juin 2022

La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée (Blackstonia perfoliata)
La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée (Blackstonia perfoliata)
La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée (Blackstonia perfoliata)

La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée (Blackstonia perfoliata)

Comme c’est bientôt les vacances pour certains j’en profite pour vous présenter cette magnifique plante, originale et donc facile à reconnaitre. Elle est typiquement méditerranéenne mais on la trouve aussi, mais rarement,  dans notre région, sur des endroits secs..
 
Roland



Nom scientifique :  Blackstonia perfoliata (L.) Huds., 1762

Origine du nom :  du nom du botaniste anglais John Blackstone  né vers 1712 . II a publié plusieurs livres sur la flore anglaise et a disparu en 1753 avant d’avoir terminé son dernier ouvrage. Le nom d’espèce « perfoliata » signifie « feuille traversée par la tige». 

Autres noms communs:
Centaurée jaune, Centaurée perfoliée

Nom en dialecte et allemand : Durchwachsenblättriger Bitterling 


Nom anglais : Yellow wort.

Date de l’observation: 10 juillet à Champercier (04)

Famille de plantes : celle des gentianes  ou Gentianaceae comme la Gentiane jaune des montagnes, la Gentiane bleue ; du printemps ou de Bavière souvent présentes dans les Alpes, la rare Gentiane ciliée que l’on trouve chez nous et d’autres plantes, comme des lianes et arbustes., soit environ 1650 espèces dans le Monde, réparties en 82 genres.  Elles ont en général une symétrie 5 ou quelquefois 4 avec des pétales soudés. Elles se distinguent surtout  par la soudure des parois de leurs ovaires ; on parle de placentation pariétale.

Description générale :  plante vivace à tige droite simple ou ramifiée, de couleur glauque

Hauteur: de 10 à 60 cm

Feuillage: feuilles vert-glauque, de forme triangulaire, recouvertes d’une pruine  de 2 à 3 cm. Leur particularité, en plus d’être opposées comme chez toutes les gentianes, est, d’être traversées par la tige. Elles forment une seule feuille par soudure des deux limbes. Elles sont dites connées (ce n’est pas une blague ni une insulte, mais un terme botanique très sérieux).

 

Fleurs de La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée (Blackstonia perfoliata)
Fleurs de La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée (Blackstonia perfoliata)
Fleurs de La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée (Blackstonia perfoliata)

Fleurs de La Chlorette, Chlore perfoliée , Blackstonie perfoliée (Blackstonia perfoliata)

Blackstonie non perfoliée ou  Chlore non perfoliée (Blackstonia imperfoliata). Notez les sépales bien différents. Vue à Narbonne (Aude)
Blackstonie non perfoliée ou  Chlore non perfoliée (Blackstonia imperfoliata). Notez les sépales bien différents. Vue à Narbonne (Aude)

Blackstonie non perfoliée ou Chlore non perfoliée (Blackstonia imperfoliata). Notez les sépales bien différents. Vue à Narbonne (Aude)

Floraison: juin à septembre

Fleurs : de belle couleur jaune vif. La plante possède de nombreuses tiges fleuries dont les fleurs à symétrie radiale. ont 8 à 15 mm de diamètre. Leur pédoncule est assez long, 3 à 4cm. Les  6 à 10 pétales sont disposés en disque et sont soudés à leur naissance en un tube très court. La fleur abrite 6 à 10  étamines et un pistil formé de deux carpelles à une seule loge, soudés. Les sépales sont lanièrés, très fins, de 0.8 à 1.5 mm entourent la fleur sans dépasser en longueur les pétales.

Pollinisation : plante qui peut s’autopolliniser (autogame)

Confusion : il existe d’autres  Blackstonia voisines dont  la Blackstonie non perfoliée ou  Chlore non perfoliée (Blackstonia imperfoliata). Au contraire de la fleur du jour, elle est rare partout et protégée en Bretagne et Aquitaine. Elle est présente  dans le sud et le long de l’Atlantique. Ses feuilles de base ne sont pas connées et celle du haut sur une partie seulement. Les sépales ne sont pas laniérés.


Habitat: en pleine lumière  sur des lieux temporairement humides comme des endroits caillouteux, des  prés marécageux, des talus et dunes jusqu’à 1500m  
Préfère les sols calcaires. Elle est présente  dans tout le pays mais jamais en abondance.

Fruit : capsule sans support qui s’ouvre en deux pour libérer les graines et les faire tomber au pied de la plante

Usage alimentaire et Médecine :
C’est mieux de ne pas utiliser cette belle plante. Son suc est très amer. Elle servait autrefois de fébrifuge et de colorant pour la laine avec des nuances allant du jaune au brun.

Protection : plante assez commune dans certaines régions mais très rare et protégée comme chez nous, en Alsace et en Lorraine.
Elle valorise les terrains en étant classée Znieff dans d’autres  régions Picardie, Haute-Normandie, Centre-Val-de-Loire ; Bourgogne-Franche-Comté.
Les ZNIEFF , Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique ont  pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation.

Texte, bibliographie, photos Roland Gissinger


Sources bibliographiques voir index biodiversité

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Fleurs jaunes, #Biodiversité de notre région

Commenter cet article
E
J'adore ces images ! Vu du dessus, la Blackstonie est vraiment magnifique ! Et je la préfère à la Blackstonie non perforée, dont les pétales paraissent plus pointus.<br /> Quel dommage qu'elle ne pousse pas dans nos régions…<br /> J'espère en voir une en vrai un jour !
Répondre
R
merci Ecologienne. J'espère aussi que tu la verras en vrai car bien sûr elle est encore plus jolie et délicate dans la nature.
N
Très jolie fleur.<br /> Les feuilles connées, vraiment belles !<br /> Merci pour cette découverte.
Répondre
R
Merci Nicole de ton commentaire et content de t'avoir fait découvrir cette fleur trop rare dans notre région