Le Fraisier sauvage, le Fraisier des bois

Publié le 22 Juin 2022

"Faux fruits" du Fraisier sauvage, le Fraisier des bois (Fragaria vesca)
"Faux fruits" du Fraisier sauvage, le Fraisier des bois (Fragaria vesca)
"Faux fruits" du Fraisier sauvage, le Fraisier des bois (Fragaria vesca)

"Faux fruits" du Fraisier sauvage, le Fraisier des bois (Fragaria vesca)

Le Fraisier sauvage, le Fraisier des bois (Fragaria vesca)
Le Fraisier des bois est connu de tous. On s’en méfie un peu avec les maladies véhiculées par les animaux sauvages. Avez-vous remarqué qu’il est très proche visuellement de la Potentille droite présentée voici quelques semaines.
Roland



Nom scientifique : Fragaria vesca L., 1753


Origine du nom: vient du latin  « fragum »,  « la fraise »  et de « vesca», comestible car toutes les fraises ne sont pas aussi savoureuses.

Nom commun allemand/ dialecte : Wald-Erdbeere, Monatserdbeere

Noms anglais :
wild strawberry, woodland strawberry



Date de l’observation:  le 17 juin mai forêt de Sarreinsming (57)

Famille de plantes :  celle des Rosacées, celle de nos  arbres fruitiers comme le cerisier, le prunier, le prunelier, , le pommier, le poirier, l’amandier, … mais aussi la fraise, l’églantier. C’est donc une famille économiquement très importante.
Les rosacées ont comme point commun des feuilles dentées. Les fleurs de symétrie 5, ont de nombreuses étamines et pistils composés de 5 carpelles.
Les poils de l’épiderme se transforment en aiguillons (ronces, roses) ou épines (pruniers). Ce phénomène a été développé par ces plantes pour éviter ou limiter le broutage par les animaux herbivores. Ce sont des défenses physiques qui complètent ou remplacent les défenses chimiques ou « tanins » que produisent les plantes.
Le genre Fragaria compte  plus d’une dizaine d’espèces.


Catégorie: plante vivace basse à longs stolons grêles.

Hauteur: 5 à 30  cm, plus petite que la fraise des jardins et bien moins vigoureuse.

Feuilles: à long pétiole, assez grandes et découpées en 3 folioles régulièrement dentées, généralement non dépassées par des pinceaux de poils. La dent terminale est plus grande ou au moins égale aux deux voisines ce qui n’est pas le cas  de la Potentille stérile qui lui ressemble énormément. Les folioles sont de couleur vert clair, avec 15 à 23 dents, leur surface est plissée  et leur longueur atteint 8 cm.

 

Fleurs du Fraisier sauvage, le Fraisier des bois (Fragaria vesca)
Fleurs du Fraisier sauvage, le Fraisier des bois (Fragaria vesca)

Fleurs du Fraisier sauvage, le Fraisier des bois (Fragaria vesca)

Feuilles et fruits entouré de sépales dressés du Fraisier vert (fragaria veridis)
Feuilles et fruits entouré de sépales dressés du Fraisier vert (fragaria veridis)
Feuilles et fruits entouré de sépales dressés du Fraisier vert (fragaria veridis)

Feuilles et fruits entouré de sépales dressés du Fraisier vert (fragaria veridis)

Floraison: avril à juillet

Couleur: les fleurs sont blanches ou avec quelques nuances, de 12 à 15 mm, à symétrie radiale de type 5 et groupées en une structure très dense et ramifiée, appelée corymbe, située dans le haut des tiges.
Elles ont  5 pétales arrondis ou se terminant en pointe douce. Les étamines, environ une vingtaine, entourent  les nombreux carpelles jaune-vert.
Le calice à 5 sépales en coin est doublé d’un calicule à 5 dents plus petites.


Pollinisation : C’est une plante produisant beaucoup de pollen et un nectar facile d’accès. Elle intéresse donc et  favorise les insectes et en particulier, les diptères, mouches, syrphes  et les abeilles. Les fourmis profitent souvent de cette plante généreuse. La plante n’en tire aucun profit car  elles ne favorisent pas la pollinisation et le croisement génétique. Dans leur évolution commune elles ont oublié de rendre un cadeau ou un remercîment à leur hôte.

Risque de confusion : oui, bien sûr avec la Fraise indienne ou Fraise musquée, Fragaria moschata dont le fruit est identique d’aspect mais dont le goût ne laissera pas à tous un bon souvenir. La  plante fleurie ressemble comme deux gouttes d’eau à la Potentille stérile, Potentilla sterilis. Il faut regarder de près l’extrémité de ses feuilles. Les dents adjacentes à la dent terminale sont plus grandes.  La Potentille stérile est bien plus précoce mais cohabite avec la Fraise des bois quand elle commence à fleurir  au mois d’avril. Les pétales sont légèrement échancrés (sommet en creux).

Un autre fraisier, Fragaria viridis, le fraisier vert  est voisin du fraisier des bois. Ses caractères distincts sont : peu de stolons, un pinceau de poils à l’extrémité des feuilles et des sépales dressés qui enveloppent le fruit (photo quiz)
.

Habitat: elle est présente partout en France. C’est une  plante qui préfère les zones ensoleillées des forêts, clairières, lisières,  talus, chemins et les sols frais, ou un  peu secs.

Fruits : à maturité, les fruits, une centaine d’akènes se posent sur le faux fruit, la baie. Celle-ci se développe sur le support floral en se gorgeant d’eau et de chair végétale. D’abord verte, elle va mûrir et rougir tout en développant sucres et arômes. Les akènes, très petits sont disséminés par les animaux et les humains gourmands puisqu’ils ne sont pas détruits durant leur passage dans les tubes digestifs. Les animaux qui contribuent le plus à leur propagation sont : le renard roux, les rongeurs comme le Loir, Lérot et  Campagnols, les oiseaux dont le merle et les rouges-queues,  mais aussi des insectes.
Les akènes très légers peuvent aussi être emportés par le vent et l’eau de pluie, s’ils n’ont pas été avalés par une bestiole.
Il est connu que la consommation de fraises de bois crues présente un risque de contamination par les déjections de chiens et renards infectées par l’échinococcose alvéolaire. Pour léviter il faut cuire les fruits des bois ou champs plus de 10 minutes à 60°C ou éviter ceux se situant à moins de 30 cm de hauteur.


Protection : plante très commune, sans protection légale.

Légende et symboles :
La fraise apparait dans des contes et légendes en particulier dans les pays germaniques. Ainsi, dans un conte des frères Grimm : Une méchante belle-mère demande à une frêle jeune fille, l’héroïne d’aller chercher des fraises des bois en plein hiver, juste vêtue d’une feuille de papier. Elle sera récompensée pour son courage.
La fraise est aussi la fleur compagne de la Vierge Marie dans la religion catholique. On la retrouve sur des peintures du Moyen Age ou sur des tapisseries comme celle de Sainte Adelphe du XV ème siècle  ici à  Neuwiller-les Saverne.  Pourquoi ? La fleur de fraisier ressemble à celle du rosier mais à l’opposé de celle-ci, ne produit pas d’épines mais donne un fruit délicieux, sans peau ni pépins. Elle est donc symbole de  justice  et de douceur et générosité comme l’est Marie.


Usage alimentaire : 
Les hommes préhistoriques mangeaient déjà des fraises des bois comme l’attestent les fouilles. Les plants du fraisier sont exempts de maladies et parasites. Ils sont résistants au froid mais pas aux fortes gelées. La fraise a commencé à être cultivée vers le XVI siècle et ensuite sont apparues les fraises hybrides, obtenues par croisement de la Fraise des bois avec la fraise du Chili. La fraise des bois a été abandonnée jusqu’à ces dernières années où des croisements ont été obtenus qui permettent d’avoir des gros fruits avec un arôme fraise des bois.
La Fraise  des bois  sert à préparer de nombreux desserts, de la confiture, du sirop, des boissons diverses.
Elle est encore récoltée à grande échelle dans certains pays même si le fruit est minuscule. Certains gourmets recherchent ces fraises et plusieurs centaines de tonnes sont ramassées chaque année en Turquie par exemple.


Horticulture :
La Fraise des bois a été croisée avec d’autres espèces du genre fragaria. Il existe une multitude d’espèces et en particulier d’espèces hybrides. De nos jours  les hybridations sont menées avec encore plus de savoir faire grâce aux outils du génie génétique. Il existe dans certains pays des fraises OGM  conçues pour résister à une maladie ou un produit chimique.


Utilisations médicinales:
De manière traditionnelle les fraises étaient utilisées  comme aliment tonique, apéritif, pour lutter contre la goutte, les troubles rénaux, le diabète. Les feuilles
servaient à préparer une infusion calmante et les racines  une décoction pour guérir les affections urinaires et les diarrhées.

Wikiphyto ne cite pas la fraise dans les plantes médicinales.
Il reste en effet à prouver les effets bénéfiques du Fraisier des bois, de ses fruits et de ses feuilles et de ses effets antioxydants. De nombreuses recherches sont menées sur ses composants  chimiques sans vraiment de certitudes de la communauté scientifique à cette date.

 


Composants principaux de la plante.

Comme toujours, et avant toute utilisation, il faut consulter un médecin pour être averti des éventuels effets indésirables ainsi que des interactions possibles avec les médicaments classiques.



Texte et photos Roland Gissinger (Anab) relecture Bernard Weinzaepflen  (Anab).




Sources bibliographiques voir index biodiversité

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Fleurs blanches, #Biodiversité de notre région

Commenter cet article