Frêne élevé, Frêne commun

Publié le 4 Mai 2015

 Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)

Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)

Nom scientifique : Fraxinus excelsior L., 1753

Allemand populaire : Esche

Observation : 28 avril (partout en forêt et en zone humide)

Famille de plantes : celle des Oléacées, qui est aussi celle de l'olivier, du troène...

Tronc : maxi 40 mètres de haut, 1 m de diamètre, écorce gris pâle

Feuilles : feuilles découpées en 5 à 15 folioles allongées. Les gros bourgeons noirs sont caractéristiques du frêne

Floraison : avril-mai

 

Feuilles, bourgeons de  Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)
Feuilles, bourgeons de  Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)
Feuilles, bourgeons de  Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)

Feuilles, bourgeons de Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)

Couleur des fleurs : le frêne fleurit après 40 ans ! Les fleurs sont en faisceaux, de couleur pourpre noirâtre à l’extrémité des rameaux.
Les fleurs ont deux étamines ou un stigmate. Généralement les sexes sont séparés sur les arbres mais on trouve des individus monoïques, avec les deux types de fleurs .
Des études savantes ont montré que 63.1 % des fleurs ont un aspect mâle, 35.5  hermaphrodite (mâle + femelle) et 1.4 femelle!
L'aspect ne signifie pas la fonction qui est différente d'après les savants! (référence en fin d'article)
 

Habitat : zones ensoleillées et humides en bordure de rivières et forêts mixtes

Origine du nom : fraxinus est le nom de la foudre car l'arbre attire la foudre quand il est isolé

Médecine : feuilles utilisées comme diurétique et contre les rhumatismes. L'écorce était utilisée contre la fièvre grâce à sa teneur élevée en quinine.

Usage culinaire : les fleurs additionnées de la levure produisaient par fermentation une boisson à vertus médicinales : la frénette. Les fruits verts sont utilisés en guise de câpres ou de cornichons

Usage du bois : ce bois est blanc nacré avec de belles veines. Il est de grande valeur pour l’ébénisterie et le chauffage. Objets tournés, polis, parquets et usage en chauffage. Le bois de frêne est dur et lourd, flexible et n'est pas cassant. Nombreux usages : depuis l’antiquité pour les outils de jardin, mais aussi pour les rames, les gouvernails, les lances, les barreaux d’échelle, les raquettes de sport et les skis...


 

Fiche et photos  Roland Gissinger (ANAB)

Tout savoir sur le frêne et beaucoup plus que vous ne pourrez lire tant ces articles sont complets et foisonnants de références.
J'admire les  grands  chercheurs qui ont écrit ces documents :

1/ Le frêne en long et en large sa biologie complexe,  ses maladies,  ses ravageurs,  son histoire, sa génétique
https://besjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/1365-2745.12566

2/ Pour les spécialistes de génétique :
https://qmro.qmul.ac.uk/xmlui/bitstream/handle/123456789/25977/Sollars_E_PhD_final_030517.pdf?sequence=1

Fleurs et fruits de  Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)
Fleurs et fruits de  Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)
Fleurs et fruits de  Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)

Fleurs et fruits de Frêne élevé, Frêne commun (Fraxinus excelsior)

Rédigé par ANAB

Publié dans #Arbres

Commenter cet article
G
Bonjour, j'ai trois frênes qui se sont installés je ne sais comment dans mon jardin, l'un d'entre eux est de taille raisonnable (environ 4 mètres de hauteur) mais assez fin et moyennement fournis en feuilles, et il pousse rapidement le tronc à sa base fait environ 10cm, je voulais savoir si ma terrasse qui se situe à un mètre de ce dernier risque des dommages dues aux racines, merci.
Répondre
R
Bonjour Gilles,<br /> <br /> je pense que ce n'est pas une bonne idée de laisser pousser un arbre si près de la terrasse. Cela peut durer des années sans aucun dommage mais 1m c'est vraiment très près.<br /> Les racines cherchent l'eau et si l'eau s'écoule ou de l'humidité se trouvent sous la terrasse tôt ou tard des dégâts surviendront.<br /> <br /> Ce serait plus prudent de les pousser au bout du jardin;<br /> <br /> A noter que la survie du frêne est en pleine crise en raison d'un champignon, la chalariose qui s'attaque aux racines et jeunes pousses.<br /> <br /> Les arbres isolés survivent mieux.
L
De quand date le Frêne ? je cherche quand il a été trouvé et ou :) merci d'avance
Répondre
G
Merci pour cette réponse rapide, cette maladie heureusement ne touche pas ma région pour l'instant,je m’intéresse à la faune et la flore, notamment la reconnaissance des arbres, je sais c'est bête, comme je m'adonne à une de mes passions le tournage sur bois, je tente de reconnaitre les essences soit par les feuilles ou l'aspect général de l'arbre, votre blog est une mine d'or, le seul soucis et que j'habite en Languedoc Roussillon. Je vais mettre en favori votre blog il est vraiment complet et l'aidera dans mes futures recherches.
A
Lou ta question n'est pas très précise, je ne sais pas ce que tu veux dire par "trouver ". Je ne sais donc pas si je l'ai bien comprise. Si tu veux savoir quand sont apparus les premiers frênes dans l'histoire des plantes et de la Terre, c'est au Crétacé entre -160 et -66 millions d'années. Notre Frêne commun, Fraxinus excelsior dont il est question dans cet article est sans doute apparu vers - 6 millions d'années.<br /> Ces chiffres que je ne connaissais absolument pas et que je ne sais pas comment les vérifier, sont issus d'un travail très savant et qui me parait extraordinaire dont les références sont les suivantes :<br /> https://besjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/1365-2745.12566 Au chapître10 tu trouveras des chiffres sur la généalogie des frênes.<br /> <br /> <br /> Où sont-ils apparus : <br /> selon ce même article ils sont apparus dans une zone qui comprend le Groenland et l'Europe. Notre frêne est apparu plus tard dans le sud de l'Europe pendant une période sèche.<br /> <br /> J'espère avoir répondu à tes questions ??<br /> <br /> Roland
C
Une question,<br /> <br /> Je n'ai pas su trouver l'info précise sur "le sexe" du Fraxinus excelsior.<br /> .<br /> L'arbre est-il dioïque avec des fleurs mâles et femelles sur le même arbre ...<br /> ... ou bien, on trouve des arbres mâles et d'autres femelles ?<br /> <br /> A la maison, j'ai beaucoup de frênes qui sont nés seuls et, en ce moment, certains ont déjà mis pas mal de feuilles et d'autres n'ont pas encore démarré.<br /> Je tente de comprendre cette différence.<br /> <br /> Merci
Répondre
R
Bonjour Gérard,<br /> merci de votre message et de votre intérêt pour notre blog.<br /> <br /> Sur cette question, du sexe du frêne, effectivement, les flores de botanistes sont très prudes et guères bavardes sur ce sujet !<br /> <br /> J’ai retrouvé ma description :<br /> « Les fleurs ont deux étamines ou un stigmate. Généralement les sexes sont séparés sur les arbres mais on trouve des individus monoïques, avec les deux types de fleurs . »<br /> <br /> Une des descriptions les plus complètes se trouve sur Wikipedia<br /> Les fleurs sont nues (sans enveloppes), insignifiantes, de couleur tirant sur le rouge ; elles comportent seulement deux étamines ou un stigmate bifide. L'inflorescence est une panicule. Les sexes sont généralement séparés (plante dioïque) mais on trouve des individus monoïques. La floraison a lieu en avril-mai dans l'hémisphère nord. La pollinisation est anémogame. La production de pollen abondante peut-être une cause d'allergie.<br /> (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%AAne_%C3%A9lev%C3%A9)<br /> <br /> L’article précise que la reproduction la plus sûre est le semis. Il existe donc des particularités au frêne qui font qu’il se développe difficilement tout seul.<br /> Peut être en cherchant des article sur le semis des frênes.<br /> <br /> Dernière explication, la chalariose. Ce champignon décime les frênes. Il est possible que certains plants en soient atteints de manière peu visible.<br /> C’est le cas des pépinières qui ont disséminé ce champignon sans doute sans le voir.<br /> <br /> -- <br /> <br /> Bien cordialement<br /> Roland