Enquête mycologique, épisode 65, Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau)

Publié le 29 Octobre 2022

Identifier un champignon n’est pas chose aisée au premier abord et c’est pourtant une démarche essentielle pour éviter toute fâcheuse méprise qui peut devenir fatale si on consomme un champignon toxique ou mortel. L’enquêteur de la brigade d’identification des champignons apprécie tout particulièrement d’arpenter les forêts pour recenser tous les gangs fongiques qui s’y trouvent.

 

Scène du crime

 

Nous sommes le 22 septembre 2022, dans la forêt de Zetting.

 

Arme du crime

 

Précisons d’emblée qu’il faut avoir l’œil pour repérer ce champignon qui se confond, avec ses couleurs, avec la terre, mais aussi avec sa taille, 1,5 cm de haut et 1 cm de large.

Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Profil du suspect

Si on peut trouver de nombreuses morphologies dans le règne des champignons, voilà bien une forme très peu familière, celle d’un vase, ou plutôt d’un nid contenant de petits « œufs ». Le néophyte ne pensera pas de prime abord à un champignon mais, c’est bien un membre du règne fongique. L’extérieur de ce « nid » est constitué de poils bruns et, sur les sujets jeunes, un opercule le ferme.

Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)

À l’intérieur, outre ces surprenantes petites « boules », l’intérieur est strié.

 

Péridioles de Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)
Péridioles de Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Péridioles de Cyathus striatus (Le Nid d’oiseau) – Photos Gilles Weiskircher (Anab)

Nul doute qu’on est en présence du cyathe strié, appelé aussi le Nid d’oiseau, Cyathus striatus.

 

Les cyathes

 

Membre d’une famille particulière de champignons, les nidulariacées, ils se développent en touffe sur des brindilles décomposées au sol ou directement sur sol riche. Les petits « œufs » se nomment des péridioles et c’est à l’intérieur de ses structures que se forment les spores. Ces péridioles sont fixés au fond par un filament fin : le funicule. Ce funicule fonctionne comme un ressort : dès qu’il pleut, il éjecte au-dehors les péridioles, permettant ainsi la dispersion des spores.

 

La conclusion de l’enquêteur

 

Quel champignon bien étrange pour un œil non averti. Les cyathes nous montrent une fois de plus l’extraordinaire diversité du règne fongique.

 

Texte, photos, et bibliographie : Gilles Weiskircher (Anab)

Rédigé par ANAB

Publié dans #champignons

Commenter cet article
G
merci Gilles pour cette belle découverte des merveilles de la nature.<br /> En 40 ans de forêt je n'ai jamais vu ce champignon ... il faut dire que j'avais plus l'habitude de regarder "en l'air" plutôt que directement à mes pieds. Ce qui fait d'ailleurs de moi un bien piètre chercheur de champignons.
Répondre
G
Bonjour Gérard,<br /> Pour ta décharge ce n'est pas un champignon facile à voir. Je dirais qu'il faut regarder dans tous les sens en forêt.
P
merci
Répondre
P
Superbe. Jamais vu. Merci pour la découverte.
Répondre
G
Merci Pomme 63
N
Magnifique !
Répondre
G
Merci Nicole