le Robinier faux accacia (arbre du mois)

Publié le 1 Juin 2022

Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)
Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)

Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)

Tronc et feuilles de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)
Tronc et feuilles de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)

Tronc et feuilles de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)

Je vous présente cet  arbre bien connu  et qui était en fleurs chez nous voici encore 8 jours. Je reste toujours admiratif de l’odeur délicieuse et suave de ses fleurs.

Roland



Nom scientifique :  Robinia pseudoacacia L., 1753


Origine du nom :  « robinia » vient du nom du botaniste français , Jean Robin, jardinier et arboriste de rois de France,  Henri III, Henri IV, et Louis XIII qui a introduit en France cet arbre depuis sa région d’origine, les montagnes Apalaches aux Etats Unis et de  « pseudoacacia», « pseudos », faux », et « acacia », pour rappeler sa presque ressemblance avec les arbres épineux tropicaux de type acacia.

Autres noms communs : « carouge, Acacia, Faux-acacia, Robinier


Nom en dialecte et allemand : Akazienbaum

Nom anglais : black locust, Robinie

Date de l’observation: 25 mai à Hirschland (67)

Famille de plantes : cet arbre appartient  à la vaste famille des Fabacées  qui comprend 12 000  espèces dans le monde. Les Fabacées sont  l’une des premières sources de nourriture pour un très grand nombre de personnes. Le soja, l’arachide, le haricot, le pois, les luzernes, trèfles, la réglisse, le rooibos appartiennent à cette famille.
Le soja contient 20 à 35 % de poids sec en protéine et acides aminés et peut remplacer les protéines d’origine animale comme la viande et le poisson. Les arachides sont un légume de première importance pour l’huile.
Les fabacées sont donc une famille très importante au niveau économique et alimentaire.


Type : c’est un arbre assez grand au tronc creusé de profondes crevasses verticales, ramifié, à feuilles caduques et  dont les jeunes rameaux sont couverts d’épines dangereusement pointues. Il se multiplie par drageons dans les terrains difficiles, très secs ou caillouteux.
 
Tronc : jusqu’à 1 mètre de diamètre surmonté d’un houppier clair  avec un réseau profond de racines pouvant atteindre une quinzaine de mètres. Les racines comme la plupart des fabacées sont couvertes de nodosités abritant des bactéries fixatrices d’azote.


Hauteur: de 20 à 30 m

Feuillage: très typiques à nombreux folioles ronds ou elliptiques, non dentées,  3 à 10 paires. La feuille se termine par une foliole terminale isolée.

Fleurs de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)
Fleurs de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)
Fleurs de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)
Fleurs de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)
Fleurs de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)

Fleurs de Robinier faux accacia (Robinia pseudoacacia)

Floraison:  mai à juin
 

Couleur des fleurs: les fleurs sont couleur blanc crème, très nombreuses, en grappes pédonculées pendantes de 10 à 25cm, et portées sur les rameaux de l’année précédente. Elles sont très parfumées, d’une odeur suave et très mellifères ( 1 tonne de miel à l’hectare et plus si la température dépasse 20°C). Elles mesurent 20 à 30 mm et ont une symétrie bilatérale. Elles possèdent 5 pétales et le calice est formé de 5 petites dents.
Le style sort de la corolle ou plutôt du pétale en forme de coque de bateau, la carène. Les 10 étamines sont soudées par leur extrémité inférieure, 9 d’un côté et une de l’autre.

Pollinisation : il  est visité par les bourdons et les abeilles mais aussi de nombreux autres insectes, diptères, papillons

Confusion: possible avec des acacias d’origine exotique comme le Sophora du Japon (Styphnolobium japonicum)

Habitat: sur terrains ensoliellés, commun le long des voies ferrées mais aussi dans des vallons, friches, coteaux surtout sur des sols secs et bien drainés


Fruit : c’est une gousse 5 à 10 cm de long et  6 à 10 mm  de large. Elle  est glabre. Elle contient des graines plates, noires à maturité au pouvoir de germination élevé, plus de trente ans...


Protection : arbre planté pour stabiliser les sols et comme matière première de bois dur, très commun sans statut de protection. Il est considéré comme invasif dans certaines régions et de nombreux pays européens (Allemagne, Suisse, Italie… pays où il prend la place des espèces autochtones.
Ceci provient de son adaptation aux sols  de toute nature, secs en particulier et au pouvoir de germination de  ses graines qui atteint  trente ans.

Légendes et symboles : les fleurs d’accacia symbolisent le désir de  plaire et l’amour pur


Agroforesterie : arbre de plaine lumière à croissance rapide. Il est sensible au vent car en général ses racines sont superficielles. Elles améliorent le sol de par la fixation d’azote   et permet d’obtenir du bois sur des sols secs. Sa surface plantée a explosée en 30 ans et est a été multipliée par 10 pour atteindre plus de  3 millions d’hectares en 1986.
En Roumanie il a été utilisé pour conter la désertification de certains espaces agricoles.

Utilisation industrielle en scierie :
le bois d’acacia est réputé imputrescible. Il est utilisé pour la fabrication des poteaux de parcs à vaches et moutons dans notre région et ailleurs et de poteaux de vignes. Ils peuvent plantés dans des terrains humides résister une trentaine d’années !  Il peut servir pour la fabrication de fûts, en menuiserie et meubles de jardins ou poteaux  extérieurs. Le bois d’acacias provenant de milieux humides est moins résistant.
Il est aussi utilisé pour fabriquer des arcs.

Utilisation domestique : le miel d’acacia et certaines origines (Gascogne, Hongrie) sont très réputés. Il est de belle couleur blonde et cristallise rarement ou très lentement  contrairement à la majorité des miels. Il est utilisé pour guérir des affections respiratoires, e diabète , la constipation et l’alopécie (chute des cheveux)..

Les fleurs sont utilisées pour faire des beignets très parfumés.
Arbre toxique Les feuilles sont toxiques pour les chevaux et les poules  même si certains éleveurs l’utilisent.
C’est la présence de robine dans l’écorce et robinine et lectines dans les feuilles qui le rend toxique
 


Médecine : cette plante était utilisée en médecine traditionnelle  pour lutter contre les troubles circulatoires,  et comme diurétique.

Propriétés médicales, copie ci-dessous  de wikiphyto :

 

Comme toujours, et avant toute utilisation, il faut consulter un médecin pour être averti des éventuels effets indésirables ainsi que des interactions possibles avec les médicaments classiques.

Texte,  photos, bibliographie  Roland Gissinger (Anab) )


Sources bibliographiques voir index biodiversité

 

Rédigé par ANAB

Publié dans #Arbres, #Biodiversité de notre région

Commenter cet article
T
J'avais donc fini par viser juste, jeudi dernier, mais en cherchant, pas en sachant. Je me sens ignorante. Heureusement que toute ma vie, je me suis tenue à la citation que l'on attribue à Socrate: <br /> "Ce que je sais, c'est que je ne sais rien". <br /> Il aura fallu une visite et une conversation à la Pharmacie de la Rhode en 2018 pour que l'on me signale l'existence de l'ANAB. <br /> J'apprends donc, le jeudi et tous les jours. Je me sers de Plantnet depuis une semaine, mais seulement si nécessaire, à l'extérieur. Autrement je cherche, et j'ai recours aux dictionnaires humains que je connais. L'un d'eux a d'ailleurs confirmé, la semaine dernière qu'il s'agissait d'un R.p.(après ma réponse sur votre site)<br /> Il voulait connaître la hauteur que pouvait atteindre cet arbre en France. Et là, je vais pouvoir lui envoyer la réponse grâce à l'ANAB. Je sais qu'il parle couramment l'allemand et connaît, bien entendu, le latin. <br /> Quoiqu'il en soit, il sera ravi de cet article. Il a récemment entamé des recherches - en particulier sur le Rhododendron - ayant pour but de mettre en lumière l'héritage botanique de Reginald Farrer. <br /> <br /> Merci, à nouveau pour ce que j'ai appris ce matin!
Répondre
R
Merci Beaucoup Toll de tes commentaires positifs. Nous sommes vraiment contents de t'avoir fait découvrir et reconnaitre ce quiz;<br /> <br /> Nous n'avons pas procédé de manière différente.<br /> c'est par curiosité et en cherchant que l'on trouve!!<br /> L'usage d'une flore, plus que plant net, permet d'acquérir une autonomie dans la reconnaissance des espèces. Il en existe de très bonnes dans toutes les langues mais c'est mieux de se faire conseiller par un botaniste avant d'en acheter une.<br /> <br /> Sympa ce travail sur les rhododendrons. Tiens nous au courant.
B
Dommage qu'on ne puisse pas sentir son parfum à l'écran :-)
Répondre
R
et j'espère bien être encore là pour le faire
B
Je te le rappellerai !
R
Merci Bernard. Merci de cette idée des odeurs incorporées au texte. ce sera pour la version 2050 du blog Anab